Culture

Amsterdam autrement

Article publié le 28 août 2006
Article publié le 28 août 2006
Musées, quartier rouge, coffeeshops : tout ce qui sonne « alternatif » à l’oreille constitue l'essentiel du tourisme de la capitale néerlandaise. Mais comment organiser son séjour autrement ?

Les nombreux jeunes qui débarquent à Amsterdam se retrouvent rapidement dans la même situation : le premier jour, ils visitent un musée réputé, histoire de remplir les obligations culturelles qu’ils s’étaient fixées. Ils se baladent ensuite avec curiosité dans le Red Light District et finissent par atterrir dans un coffeeshop où ils s’endorment avec un sourire au coin des lèvres. Le lendemain, la plupart de ces visiteurs en goguette se demandent invariablement : et maintenant, que me reste-t-il à voir ? Voici quelques bons plans pour découvrir un Amsterdam multiculturel et différent, loin des autoroutes touristiques surpeuplées.

Dites le avec des fleurs

A l’ouest de la gare centrale se niche la rue Haarlemmerdijk. En dehors du centre-ville, c’est tout un monde bouillonnant qui s’ouvre, loin du brouhaha touristique. Dans cette longue rue, de minuscules magasins rivalisent de charme avec des cafés et restaurants à la décoration soignée. Au numéro 49, se love un petit fleuriste du nom de ‘Fleurmonde’. Aafje Stregker, une jeune femme aux longues dreadlocks coiffées en chignon, offre ici un assortiment unique de fleurs de toutes sortes venant du monde entier. Les fleurs de saison sont joliment exposées à l’extérieur du magasin et la vitrine est décorée avec goût, parsemée de vases colorés, de petites décorations artisanales et de gerbes de fleurs.

Un café à l’église

Le quartier des artistes, situé au sud de Haarlemmerdijk, porte le nom de ‘Jordaan’. Le long du canal Prinsengracht, dans les ruelles étroites et verdoyantes règne une atmosphère paisible et romantique qui transporte le visiteur au 17ème siècle. En été, les habitants du quartier se retrouvent à la terrasse d’un café dans les minuscules ruelles ou sur la place de marché Noordermarkt. Certains cafés fixent aux chaises de minuscules tablettes sur lesquelles les clients peuvent poser leurs boissons. Asseyez-vous à un café du Noordermarkt, profitez du soleil et admirez par la même occasion l’église octogonale Noorderkerk, qui est le coeur vivant de cette petite place de marché.

Un jukebox et 12 sortes de gin

Au sud d’Amsterdam, la rue Utrechtsestraat relie les allées Rembrandtplein et Frederiksplein. Au beau milieu de cet axe touristique se cache au numero 76, un endroit plein de nostalgie. Le Cafe Krom, existe depuis 1925, et le long bar en bois et son atmosphère sombre évoquent un pub irlandais. A l’intérieur, on peut choisir entre 12 sortes de gin et l’accompagner d’une bière de saison.

Un parfum d’Orient

Encore plus au sud se trouve le quartier 'De Pijp’ , un bouillonnant vivier de cultures et de nationalités diverses. Parmi l'avalanche de bars, le 'Bazar’ (182, Albert Cuypstraat), qui fait vraiment figure à part : il s'agit d'un restaurant oriental aménagé dans une ancienne église chrétienne. Sur l’une des hautes facades intérieures, on peut lire en grosses lettres hébraïques bleues l'incsription 'manger ensemble, c’est la clé de l’amitié'. Le bar rond, fiché au milieu de la salle immense, propose des spécialités venant de la Turquie, du Maghreb et du Moyen Orient. L’endroit est fréquenté par les autochtones, un bon moyen de se mélanger à la faune locale, comme le confie son propriétaire d'origine iranienne.

Merci à Thamar Zijlstra de la rédaction d'Amsterdam

Crédit photos : Kinga Timaru-Kast