Bruxelles

YO!Fest 2015 : la jeunesse au pouvoir 

Article publié le 18 mai 2015
Article publié le 18 mai 2015

Plusieurs milliers de jeunes s’étaient donnés rendez-vous le 6 mai dernier sur l’Esplanade du Parlement européen à l’occasion du Yo!Fest, un festival organisé à l’initiative du Forum Européen de la Jeunesse. Cafébabel revient pour vous sur ce rendez-vous incontournable de la jeunesse en Europe.

Organisé par le Forum Européen de la Jeunesse dans le but de sensibiliser les jeunes aux thématiques de la croissance et du développement durable, cette sixième édition du YO!Fest a rassemblé près de 7000 personnes sur l'Esplanade du Parlement européen, transformée exceptionnellement en un gigantesque campement de jeunes. Débats, discussions et ateliers ont animé cette journée qui a permis à de nombreux jeunes de pouvoir interagir avec des intervenants de haut niveau, comme le député européen Brando Benifei, que Cafébabel avait interviewé le mois dernier. Parmi les questions clés soulevées lors de ces discussions: le rôle des organisations de jeunesse sur la société civile, le lien entre emplois de qualité et développement, ou encore l'interaction entre les jeunes citoyens européens et leur ville. Retour en images sur cette journée riche en enseignements avec nos photographes Nino Aveni et Alessia Capasso.  

Après avoir cogité toute la journée, place à la détente et à la fête pour les milliers de jeunes présents qui se sont déhanchés au rythme des concerts programmés. Les deux gagnants de l'Emerging Band Contest, à savoir Ides Moon et Man on Fire & The Soul Sordier ont ouvert les hostilités dès 18h30. Les suédois de Movits!, mélangeant swing et rap, ont ensuite ouvert la voie aux marseillais de Massilia Sound System, groupe de reggae porteur de revendications diverses et particulièrement attaché à la lutte contre les inégalités sociales. Tout un symbole pour une jeunesse qui ne demande qu'à être entendue.

Enfin, comme vous le savez, Cafébabel Bruxelles a récemment ouvert l'espace de sa rubrique photo aux dessinateurs ! L'occasion pour le liégeois Sacha Cambier, de nous livrer son ressenti sur le festival. Le rendez-vous est pris pour l'année prochaine avec, on l'espère, une nouvelle édition pleine de surprises.