Bruxelles

 QUAND SCHENGEN A RenCONTRÉ SCHLAGER

Article publié le 16 juillet 2014
Article publié le 16 juillet 2014

Le traité qui per­met la libre cir­cu­la­tion dans 26 pays d'Eu­rope semble encore compter une fron­tière in­fran­chis­sable : celle de la mu­sique po­pu­laire. En Bel­gique, où les tra­di­tions ro­manes et ger­ma­niques di­visent le pays, il n'est pas rare de ren­con­trer un fran­co­phone qui ne sait pas don­ner une dé­fi­ni­tion de la mu­sique schla­ger, pour­tant si connue en Flandre.

"M'n beste vriend blijf voor al­tijd bij mij" est un bon exemple de ce genre de mu­sique. Avec son style ré­pé­ti­tif, même un jeune es­pa­gnol pour­rait ap­prendre la langue néer­lan­daise, en prin­cipe si com­pli­quée. Comme le suggère le re­frain de la der­nière chan­son de Chris­toff dit, reste pour tou­jours avec moi et tra­ver­sons en­semble les fron­tières de l'Eu­rope.

Ap­parue au début du XXe siècle, la musique schlager s’est po­pu­la­risée dans les an­nées 60, no­tam­ment à tra­vers le concours de la chan­son d'Eu­ro­vi­sion. Elle trouve son ori­gine en Al­le­magne, son nom dé­cou­lant en effet du verbe « schla­gen » qui si­gni­fie « tap­per » ou « frap­per », comme le hit en an­glais. Dans un registre souvent humouristique ou sentimental, elle regroupe un grand nombre style musique et se caractérise avant tout par des paroles simples ainsi qu'un rythme répétitif.

C'est surtout dans le nord de l'Europe que la musique schlager a rencontré le plus de succès : la Suisse, l'Au­triche, les pays scan­di­naves et bien sûr les Pays-Bas et la Bel­gique ont tous connu des chan­teurs schla­ger, par exemple, De Ro­meo's, Jo Vally et Bart Käell qui sont dans le top 10 de la chaîne de télé belge Anne. En Belgique, c'est en Flandre que ce type de musique est le plus apprécié et le plus connu. 

La mu­sique schla­ger est-elle ainsi un grand cru de la scène mu­si­cale fla­mande? Rien n'est moins sûr. En effet ce style est sou­vent moqué et as­so­cié au ré­per­toire que l'on pour­rait pas­ser le soir d'un ma­riage, alors que les in­vi­tés com­mencent à être émé­chés et qu'il est temps de dé­con­ner. La mu­sique schla­ger est éga­le­ment un in­con­tour­nable des bals po­pu­laires. Raillé certes, ce style de mu­sique pour­rait ce­pen­dant de­ve­nir un sé­same pour re­lier les dif­fé­rents es­paces lin­guis­tiques belges, de par son rythme entraînant et ses paroles simples.

CE QUI FAIT TRA­VER­SER DES FRON­TIÈRES

En Belgique la frontière linguistique séparant la communauté wallone de la communauté flamande peut parfois être franchie. La monarchie belge ou encore la performance de l'équipe des Diables Rouges pendant la coupe du monde de football sont par exemple fédérateurs et peuvent à ce titre relier les deux communautés. 

Côté musical, on ne peut ignorer le succès du francophone Stromae parmi les néerlandophones ou celui des Flamands Hooverphonic qui passent régulièrement sur les ondes francophones.

Qu'en est-il de la musique populaire? Comme son nom l'indique, elle semble être une affaire de peuples et de communautés, ce qui laisse peu de place à l'échange. Or, la musique schlager, avec ses airs aisés à retenir et avant tout grâce à ses paroles simples, pourrait facilement s'exporter d'une communauté linguistique à l'autre et être ainsi considérée comme un Schengen musical. Malgré tout, il faut reconnaître qu'elle peine encore à traverser la frontière flamande. Dans une interview accordée à "l'avenir.net", le chanteur schlager Bekende Vlaming reconnaît qu'il rencontre encore peu de succès en Wallonie, bien qu'il soit très célèbre dans le nord. Malgré tout, l'artiste est bien déterminé à rapprocher les deux communautés et commence à chantonner quelques mots en français dans plusieurs de ses titres afin de séduire l'audience francophones. 

Schengen musical ?

Côté image, les décors méditérranéens sont très prisés quand il s'agit de réaliser les vidéoclips des artistes schlager. En témoigne la vidéo de Lindsay, belge néerlandophone, tournée sur la côté espagnole. 

le voyage or­ga­nisé par une autre chaîne spé­cia­li­sée dans la mu­sique schla­ger Ment pour un voyage en An­da­lou­sie.

En tout cas, pour tous ceux qui vont res­ter à Bruxelles pen­dant l'été, pas de pa­nique, ici on peut aussi profiter de la côte grâce à Tri­sha et son « Limbo ».

Enfin, il faut souligner que la musique schlager, très populaire en Allemagne, est célébrée annuellement dans la ville d'Hamboug. Ainsi, pendant le mois de juillet, des milliers d'amateurs de variétés viennent scander leurs titres préférés à l'occasion du Schlagermove. Flippés du kitch s'abstenir.