Bruxelles

Magritte: ceci est une expo, en mieux

Article publié le 13 octobre 2017
Article publié le 13 octobre 2017

Ce 13 octobre s'ouvre l’exposition temporaire "Magritte, Broodthaers et l’art contemporain". Les Musées royaux des beaux-arts profitent de cette nouvelle exposition, sur les jeux d’influences entre Magritte et d’autres artistes, pour innover en matière d’accueil pour les publics à besoins particuliers et pour les plus jeunes. 

Déjà hôte de l’exposition permanente "Le musée Magritte", les Musées royaux des Beaux-Arts inaugurent ce vendredi 13 octobre une nouvelle exposition temporaire sur le plus connu des surréalistes Belges. René Magritte, artiste peintre du 20ème siècle bien connu pour son célèbre "ceci n'est pas une pipe", a influencé et continue d'influencer de nombreux artistes dans le monde. 

"Le musée, ce n'est pas seulement pour apprendre"

Si l’exposition, par sa richesse et son angle prend des airs d’exceptionnel, elle reste somme toute assez classique dans sa forme. Vraiment ? Pas tout à fait. Cette fois-ci, le musée et son équipe ont voulu rendre accessible au plus grand nombre la visite de cette exposition temporaire. "Si on se rapporte à il y a 30 ans, les musées étaient réservés à une certaine élite et à une certaine tranche d’âge. Notre défi, c’est de dire que le musée ce n’est pas seulement pour apprendre mais aussi pour s’amuser avec l’art et les artistes" nous explique Myriam, qui travaille pour la section "Musée sur mesure". Cette volonté se traduit dans deux domaines : les personnes à besoins particuliers, comme les malvoyants ou les malentendants, et la jeunesse.

Une tablette "visioguide"

De ce fait, des visites guidées sont proposées en langue des signes et des écrans ont également été installés à l’entrée de l’exposition avec des explications signées et sous-titrées. On retrouve aussi, et c’est une première en Europe, une tablette qui sert de « visioguide » pour les personnes sourdes ou malentendantes. Le musée a, en outre, fait l’acquisition de 4 stations en braille : «ce sont des plaquettes avec l’œuvre gravée en relief et un commentaire inscrit en noir et en braille néerlandais/français ». Un procédé déjà utilisé par exemple dans les stations de métro mais encore trop rarement vu dans un musée.

Des audio-guides adaptés

Vous souvenez-vous de ces visites scolaires de musées avec un audio-guide parfois si lassantes ? Et bien les Beaux-Arts ont décidé d’en finir. Si les bonnes vieilles explications restent disponibles pour les adultes, le musée a réalisé avec son équipe deux nouvelles pistes audio. L’une pour les enfants et l’autre pour les adolescents. « L’audio-guide pour les enfants est adapté sur des contes, l’enfant suit une histoire et la visite se déroule sous la forme d’un dialogue entre Magritte et une petite fille » explique Myriam. De quoi réconcilier (peut-être) les enfants avec les audio-guides.

Une bière surréaliste

Décidemment adaptée à tous, même les amateurs de bières y trouveront leur compte. En effet, à l’occasion des 50 ans du décès de l’artiste, le musée a commandé à la Brasserie de la Senne une bière spéciale surréalisme. Mission remplie avec succès par la brasserie qui propose en édition limitée la «Witte van de Magritte», une bière blanche… mais d’apparence brune ! « On a voulu rendre hommage à l’œuvre de Magritte et ses jeux de lumières en inventant une bière blanche brune » déclare Marta, représentante de la brasserie de La Senne. A noter que cette bière ne sera disponible qu’au shop de l’exposition.