Bruxelles

Le Green Camping de Dour : petit havre de paix

Article publié le 15 juillet 2017
Article publié le 15 juillet 2017

Cette année, Dour s'est mis au vert encore un peu plus que les autres années, avec son nouveau camping : Le Green Camping. Nous, on a accroché au concept. Entre le sauna, le jacuzzi et les dégustations terroirs, y a pas photo, c'est le bon plan ! 

Un peu par hasard, on s'est retrouvé dans le nouveau camping festivalier de Dour. Le mot d'ordre :  zen attitude. Le Green Camping, c'est l'endroit parfait pour décompresser d'une journée/soirée/nuit sur le site du festival à courir entre les différentes scènes pour ne pas manquer les groupes que l'on aime.

On se met au vert, mais pas que...

Oui, le principe premier du Green Camping est de recycler ses déchets. Des bénévoles passent tous les jours pour s'assurer que les festivaliers respectent le site et trient correctement leurs déchets. Et ce n'est pas le seul aspect écolo du camping. En effet, oublié les cathy-cabines mal-odorantes et place aux toilettes sèches. Pas forcément emballé par le concept au début, tout le monde a finalement été séduit.

Ensuite, il y a tous les petits plus du camping qui assurent un confort jamais vu à Dour. Souvent associé aux écolos, l'esprit "hippie" se fait bien sentir. Par où commencer ? D'abord, il y a l'espace détente où l'on peut faire une sieste dans un des nombreux hamacs mis à disposition. Dans la même zone, il est également possible de jouer au volley ou au badminton (pour ceux qui ont encore de l'énergie après avoir déambulé sur la plaine de la machine à feu la veille). En face, la Finlande nous accueille avec son célèbre sauna suivi d'un bain glacé pour finir dans le jacuzzi avec ses potes. Une ambiance zen dont on peut profiter gratuitement (à condition de réserver). 

Finalement, la cerise sur le gâteau, c'est la dégustation terroir qui a lieu tous les matins à 11h30. Chaque jour, une bière spéciale bio de la région est servie aux détenteurs du bracelet "Green Camping". Ces bières non-filtrées, brassées dans le coin, nous ont été distribuées par des bénévoles de l'équipe Green Cross qui cette année avaient, pour une fois, la belle vie. 

On a rencontré Françoise, bénévole à Dour pour la 4ème fois. Elle nous a confié que cette année son travail était particulièrement léger : " C'était la meilleure année car auparavant je ramassais les papiers le matin, ce qui est super éprouvant car les horaires ne sont vraiment pas évidents. Servir au bar en journée dans un cadre comme le Green Camping, y a pas mieux je pense". Seul bémol pour elle, la marche quotidienne entre le camping bénévole et le green camping situés littéralement à l'opposé l'un de l'autre : "Les bons côtés du boulot étaient le contact avec les festivaliers et l'ambiance du camping. Le mauvais côté était la distance à parcourir entre le camping bénévole où l'on dormait et notre lieu de travail".

Pour la modique somme de 15€, le Green Camping est la combinaison parfaite entre détente et confort sans pour autant perdre l'esprit et l'ambiance camping si singulier à Dour. Le concept a été adopté par les festivaliers. Il sera sans doute très convoité l'année prochaine : "C'est une très bonne initiative. J'y séjournerai l'année prochaine si je ne suis pas reprise comme bénévole", nous confie Françoise.