Bruxelles

« Humans of Brussels », des histoires de la vie…

Article publié le 16 avril 2017
Article publié le 16 avril 2017

Vous avez sûrement entendu parler de « Humans of New York », ce projet photographique réalisé par Brandon Stanton qui regroupe les histoires et photos d’habitants New Yorkais tout azimuts. Cafébabel s’est rendu à « experience.brussels » pour visiter l’exposition temporaire « Humans of Brussels », la version "Bruxelloise" du projet.

« Humans of Brussels », c’est avant tout les histoires de 100 femmes, hommes et enfants qui se trouvaient à Bruxelles lorsqu’elles ont été interviewées et prises en photo par des journalistes de BRUZZ. Ces histoires sont rangées dans une longue boîte ouverte disposée au sol pour que tous les visiteurs puissent y accéder. En tout, les 100 histoires sont répertoriées sur 100 cartes, copiées 100 fois et mises dans la boîte. Dans la petite pièce de l’exposition, le silence règne comme dans une bibliothèque. Même la lumière est tamisée. Je m’assois confortablement par terre sur la moquette et je commence à lire.

Dans chaque « fiche », c’est le texte qui prédomine, pas la photo. Les organisateurs de l’exposition l’ont fait exprès, car aujourd’hui au quotidien et dans le milieu de l'information, c’est plutôt le contraire. Prendre le temps de lire est tout aussi important que de regarder une image ou un film. Cependant, il est important que la majorité des visiteurs comprennent ce qu’ils lisent, c’est pour cela que les textes sont en Néerlandais, Français et Anglais. La photo, elle, est plus petite et en noir et blanc. Mais ni les noms des personnes ni leur âge ne figurent sur les fiches, elles sont donc anonymes.

Les personnes interviewées sont toutes très différentes, pas seulement sur le plan physique. Elles racontent ce qu’elles ont envie de raconter. Parfois, ce n’est qu’une phrase à propos de leur couleur préférée. D’autres, en revanche, racontent des aspects de leur vie privée ou professionnelle, de leurs rêves et de leur difficultés. Il y a cette jeune femme au chômage qui fait du houla-hop pour arrondir ses fins de mois. Il y a la dame âgée dont les enfants vivent à l’étranger. Les touristes qui sont venues acheter du chocolat. Le SDF qui doit faire la manche pour trouver de quoi se nourrir. Le père qui espère que son fils ira à Harvard un jour.

En tant que visiteur, on a vraiment l’impression de s'immerger pour un petit moment dans le vécu de tous ces gens. Une fois qu’on commence à lire les cartes, on ne peut plus s’arrêter. Il y a des histoires plus émouvantes que d’autres, certes, mais toutes ces histoires prouvent que chacun à quelque chose à raconter et que tout le monde a des rêves, des projets et des difficultés à surmonter.

L’exposition « Humans of Brussels » (Rue Royale 4, 1000 Bruxelles) peut être visitée jusqu’au 17 septembre 2017. Elle s’inscrit dans l’exposition permanente et interactive sur les 19 communes de Bruxelles.