Bruxelles

5 élections clés d'ici 2016

Article publié le 28 octobre 2015
Article publié le 28 octobre 2015

Scrutin décisif pour Podemos en Espagne, transition démocratique en Birmanie, élections sous tension en Turquie… La fin d’année sera riche en actualité politique internationale. Voici cinq dates d’élections à suivre d’ici 2016 et bien sûr, leurs enjeux principaux.

1. Turquie - 1er novembre [Législatives]

Pour la deuxième fois cette année, les Turcs seront appelés aux urnes pour désigner leurs nouveaux représentants. En juin dernier, lors des précédentes élections législatives, le parti du président Erdogan, l’AKP, avait perdu sa majorité absolue face à une opposition renforcée. Mais sans accord possible, la tenue d’élections anticipées avait été l’issue privilégiée par l’AKP. Privilégiée, oui. Car le parti n’a pas cédé à l’opposition le droit d’essayer de monter un gouvernement, contournant ainsi quelque peu la loi…

Aujourd’hui, à la veille du scrutin, le climat est tendu tandis que des attentats secouent le pays. Plus que jamais, la question kurde est au cœur des discussions et celle-ci devrait peser sur les votes. Le score du parti pro-kurde HDP est d'ailleurs particulièrement attendu. Fera-t-il encore mieux qu'en juin dernier, lorsque son passage en force au Parlement lui avait valu la confortable appellation de "faiseur de roi"?

2. Birmanie - 8 novembre [Législatives]

Non, Aung San Suu Kyi ne sera pas élue à la tête de la Birmanie (ou Myanmar, au choix). Mais ces élections n’en demeurent pas moins historiques. Après 50 années de domination militaire par la junte (et un gouvernement semi-civil depuis 2011) ces élections vont-elles enfin amorcer une véritable transition démocratique ? C’est ce que beaucoup espèrent, notamment en raison des multiples ressources du pays et de sa position géostratégique entre l’Inde et la Chine.

 Mais si le parti de la lauréate du prix Nobel de la Paix est grand favori, il faut nuancer car:

- Un quart des sièges sera automatiquement attribué aux militaires.

- Ces derniers conserveront un droit de véto sur tout changement de la Constitution.

- Une Constitution qui empêche notamment Aung San Suu Kyi de se présenter à la tête du pays en raison de la nationalité britannique de son défunt époux.  

3. Egypte - 2 Décembre [Législatives]

Déjà amorcé lors d’une première phase en octobre, le vote des 596 parlementaires égyptiens se clôturera lors d’une seconde phase le 2 décembre. Si cette élection permet de s'arrêter un instant sur la situation en Egypte, pas de gros suspense ici puisque la majorité des candidats supportent le président en place Al-Sissi. Et ce, notamment en raison de l'interdiction des Frères Musulmans, ancien parti au pouvoir.

Pour rappel, en 2013 c'est Al-Sissi qui avait renversé le président Mohammed Morsi suite aux manifestations populaires. Selon certains observateurs cependant, la faible mobilisation des électeurs serait révélateur d’une baisse de popularité du président.

4. France - 6 et 13 décembre [Régionales]

Les élections régionales se profilent en France et dominent d'ores et déjà les débats politiques. Les sondages donnent la gauche largement perdante face à la droite. Mais comme à chaque élection française désormais, le score du Front National est attendu avec inquiétude. Sur les 13 régions, ce dernier pourrait en effet en gagner deux, dont Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où Marine Le Pen est candidate. Indubitablement, les élections présidentielles de 2017 sont dans tous les esprits.

5. Espagne - 20 décembre [Législatives]

Juste avant les fêtes, les Espagnols se rendront aux urnes pour une élection aux multiples enjeux. Avec l'ascension fulgurante de Podemos, nouveau parti de la gauche alternative, l’Europe entière attend de voir quel résultat obtiendra effectivement cette formation proche de Syriza. Mais la toute grande question concerne la Catalogne et ses désirs d'indépendance. Et ce, alors que le nouveau Parlement catalan vient juste d'annoncer qu'il avait l'intention d'engager la rupture avec l'Espagne...