• L’agrotourisme, une nouvelle tendance portée par l’UE

    par le 15 août 2009
    L'Union européenne est désormais sensible aux problématiques des régions agricoles souvent défavorisées. Ainsi, un des nouveaux rôles de la PAC est de maintenir la vitalité du monde rural et d’aider ses acteurs à réfléchir sur le potentiel de leur territoire dans une perspective de long terme. Pour cela, une nouvelle forme de tourisme est née : le tourisme à la ferme.
  • Choisir son agriculture... à quel prix ?

    par le 14 août 2009
    Nous sommes en Espagne, près de Girona, à une heure seulement de la frontière française. Les paysages nous sont encore familiers : des champs de blé, de maïs et de tournesols. Beaucoup de céréales sont produites pour nourrir les animaux qui sont très présents dans cette région. Nous avons visité deux fermes de production laitière.
  • Paroles d’agriculteurs

    par le 9 août 2009
    Après nos pérégrinations polonaises, nous voilà en Gironde, un département a très forte diversité agricole et où les avis sur la PAC sont multiples. Petit aperçu de nos rencontres... « L’artisanat c’est l’avenir » Nous nous sommes rendues sur la ferme de la Toison douce, élevage de chèvres Angora.
  • La PAC, une politique bien acceptée par la Pologne malgré de nombreuses difficultés

    par le 8 août 2009
    Les 20 jours que nous venons de passer en Pologne ont été enrichis de nombreuses rencontres agricoles qui nous ont montré différents points de vue sur la PAC. Le temps du bilan est venu : la politique européenne est-elle adaptée aux besoins des agriculteurs polonais ?
  • Les AMAPs : une rupture avec la PAC

    par le 8 août 2009
    Alors qu’aujourd’hui l’agriculture se négocie à l’échelle mondiale, il se développe, à contre-courant de cette tendance, une autre forme d’agriculture plus locale. Il s’agit des AMAPs, c’est-à-dire des Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Les AMAPs ont été crées au Japon dans les années 60.
  • Comment la PAC influence l’agriculture européenne

    par le 7 août 2009
       L’agriculture est un domaine imprévisible car il s’appuie sur du vivant et dépend d’un environnement instable, changeant et en perpétuelle mutation. C’est cette caractéristique qui lui donne sa richesse et permet la diversité agricole. Par leurs différentes localisations géographiques et leurs différentes cultures, les 27 pays membres de l’Union européenne sont un bon exemple du panel agricole.
  • Seulement 1,7 % de surface agricole pour l’agriculture biologique en Pologne

    par le 20 juillet 2009
    La Surface Agricole Utile (SAU), c'est-à-dire le territoire consacré à la production agricole, utilisée pour l'agriculture biologique en Pologne est très faible, de l’ordre de 1.7 %. Elle est loin derrière d’autres nouveaux entrants. En effet, en République Tchèque, ce chiffre s’élève jusqu’à 7.2 % (2008). Cependant, la montée du marché de produits biologiques en Pologne est en nette augmentation.
  • Des carpes, de la vodka, nous sommes en Pologne !

    par le 4 juillet 2009
    Dans la région de Lódz, au Sud de Varsovie, un agriculteur nous parle de son métier... Il a environ 60 ans et travaille avec sa femme et son fils. Selon la période, il emploie aussi un ou plusieurs travailleurs saisonniers. Il gère une exploitation de 300 hectares : seulement 50 hectares lui appartiennent et il loue le reste à l’Etat.
  • De jeunes polonais qui investissent dans l'agriculture

    par le 4 juillet 2009
    Nous sommes près de Lublin, une région plus à l’Est de la Pologne et une région plus pauvre également. Certains disent qu’ici, pour 1000 petites fermes de quelques hectares, on compte uniquement une trentaine de grandes fermes de plus de 30 hectares. Nous avons rencontré ces quelques agriculteurs exceptionnels pour la région.
  • Une bulle dans l'Europe

    par le 4 juillet 2009
    Après la visite de grandes fermes de plusieurs centaines d’hectares, nous restons dans la région de Lodz mais nous changeons de décor. Nous sommes très chaleureusement accueillies par une grande famille de 3 générations, les Lebscy, ainsi que leurs chats, leurs chiens, leurs poules et leurs canards... Le père, M. Lebscy, d’une soixantaine d’année, était pompier.