Z''L, Yoav, repose en paix

Article publié le 15 janvier 2015
Article publié le 15 janvier 2015

« Aucun homme n'est une île... Chaque mort d'homme m’affaiblit. » John Donne, 1624

Yoav Hattab, 21 ans, étudiant et partisan infatigable des mouvements sociaux, était une des victimes de l'attaque de l'Hyper Kasher à Paris le 9 janvier 2015. Nous nous sommes rencontrés lors d'un engagement mutuel en 2013 au Forum social mondial en Tunisie, le pays dans lequel il est né. Deux ans avant cela, il était membre du Comité Tunisien des Droits de l'Homme qui s'est rendu à la Commission Européenne à Bruxelles. Yoav était à Paris pour étudier le marketing et finissait ses courses avant Shabbat. Ce vendredi, il essaya d'utiliser une vieille arme pour maîtriser le tireur lourdement armé afin de sauver la vie des autres otages, malheureusement l'arme était bloquée et ce fut lui qui a été tué.

Le père de Yoav, Benyamin Hattab, Grand Rabbin de Tunis, a dit que son fils avait peur de porter une kippa à Paris : « En Tunisie, nous nous respectons. Même durant la révolution, il n'y avait pas de problème. Nous étions respectés par l’État et par le peuple. Oui, par les Arabes aussi. Toutes les écoles étaient fermées après la révolution, mais mon école était ouverte... Nous n'avions aucun problème avec les Arabes. Nous avons grandi ensemble. »

Cependant, l'Association Tunisienne de Soutien aux Minorités (l'ATSM) avait rapidement publié un communiqué de presse dénonçant le manque de réaction de la part du gouvernement tunisien. L'ATSM « condamne fermement le silence des autorités tunisiennes face à la mort du jeune Tunisien Yoav Hattab, et rappelle au ministère des Affaires Étrangères son devoir de soutien dans le cas d'une attaque sur un citoyen tunisien. » La présidente de l'association, Yamina Thabet, a tweeté son dégoût face à la participation du Premier Ministre tunisien à la marche parisienne de dimanche.

Sur les réseaux sociaux, Yoav lui-même avait écrit en 2011 : « J'aime le judaïsme : j'aime Moïse ! <3 J'aime le christianisme : j'aime Marie, j'aime Jésus ! <3 J'aime l'Islam : J'aime Mohammed, j'aime Allah <3 Que la paix soit avec eux ! <3 ».

Nous espérons trouver du réconfort dans les rituels de nos fois ou dans les mots de nos poètes. « Aucun homme n'est une île... Chaque mort d'homme m’affaiblit. » John Donne, 1624. [ndt : John Donne est un poète anglais du XVIIième siècle]

Zichro livracha, Yoav, Repose en paix.