Wikipédia, tu nous auras pas 

Article publié le 12 septembre 2016
Article publié le 12 septembre 2016

Depuis sa création en 2001, Wikipedia est devenu l'une des sources d'information les plus utilisées de la planète. Mais en quoi peut-on avoir confiance lorsque l'on sait que n'importe laquelle de ses millions de pages est susceptible d'être modifiée de manière anonyme à tout moment ? Voyons tout cela, en citant bien évidemment nos sources.

Robbie Williams mange des animaux de compagnie dans des bars pour de l'argent et David Beckham était un gardien de but chinois au 18ème siècle. WTF ? Ces allégations ont pourtant,un jour, été publiées sur Wikipédia, l'encyclopédie libre d'internet. Drôle ? Oui, mais la confiance qu'accordent les millions de visiteurs quotidiens aux informations de ce site pourrait ne pas être aussi fun.

Selon les statistiques du site, Wikipédia totalise 19 545 milliards de pages vues avec plus de 13 millions de visiteurs chaque jour. Certains le consultent à la recherche d'informations rapides sur un sujet qui pique leur curiosité, ou pour gagner un pari contre leurs potes, et ces visiteurs ont en général une idée de la façon dont Wikipédia fonctionne à savoir. En réalité, c'est donné à tout le monde : tout ce qu'il vous faut pour modifier ou créer  des articles est une connexion internet. C'est simple, gratuit et surtout anonyme.    

Pour comprendre comment cela fonctionne, j'ai ouvert un compte sur Wikipédia (ce qui a pris moins de 10 secondes) et j'ai choisi au hasard une page à modifier. Sur la page traitant du Festival du film de Sarajevo, j'ai changé une simple phrase : « Le Festival du Film de Sarjevo est le premier et le plus grand festival du film en Europe du sud-est mais aussi le plus grand d'Europe » pour « Le Festival du Film de Sarajevo est un des festivals du film se tenant en Europe ». Lorsque j'ai rafraîchi la page, celle-ci était modifiée. Ce que j'ai écrit n'était pas faux, mais cela montre que n'importe quelle information peut être facilement manipulée. 

« Je choisis de croire, et c'est une décision éclairée que j'ai prise, que la majeure partie des volontaires sont ceux qui partagent la vision et l'idée d'un accès libre à l'information et à la connaissance pour tous et partout », m'a dit un jour l'expert bosnienne en éducation aux médias Vanja Ibrahimbegovic Tihak lors d'une interview. « Cependant, est-ce que cela veut dire que nous devons croire aveuglément ce que nous lisons sur Wikipédia ? Non. Comment pourrions-nous être sûrs que chacun des 80 000 contributeurs du site a bien fait un travail de recherche sur toutes les informations qu'il met en ligne ? »

 Qui modifie Wikipédia ?

La base de données  la plus importante de Wikipédia (en anglais) dispose actuellement de plus de 5 millions d'articles et voit ses rangs grossir d'environ 800 nouveaux articles chaque jour. En tout, ce sont 38 millions d'articles qui se côtoient sur le site dans plus de 250 langues différentes.   

Mais une étude de l'université d'Oxford  (en anglais, ndlr) menée l'année dernière révèle que la majeure partie des articles et modifications effectuées sur le site proviennent exclusivement de sources occidentales. Près de la moitié des modifications effectuées ont pour contributeurs des résidents issus de seulement 5 pays : le Royaume-Uni, les États-Unis, l'Allemagne, la France et l'Italie. Ce sont également les pays où on utlise le plus Wikipédia.

Pour tenter de booster le nombre d'articles venant d'Europe centrale et orientale, les « Wikipédiens » ont organisé le Wikimedia CEE Spring Competition 2016, un évènement qui a vu des milliers de nouveaux articles publiés sur l'histoire, la culture, les traditions et les populations de pays européens tels que la Bulgarie, la Pologne et l'Ukraine.

De même que le nombre de contributions d'auteurs bénévoles à travers le monde augmente, la quantité de fausses informations publiées s'accroît de manière proportionnelle. En revanche, le scepticisme vis-à-vis du contenu des articles de Wikipédia n'est pas si répandu. 

Le site a compilé une longue liste des canulars connus (hoax en anglais, ndlr) considérés comme des « tentatives flagrantes d'inventer quelque chose ». Parmi ces canulars se trouvait un article qui soutenait que Lord Byron, un poète anglais, avait un crocodile comme animal de compagnie. Article qui est resté en ligne plus de 8 ans avant d'être repéré et effacé en 2015. Pendant ce temps, le magazine britannique Sunday Times a publié une oeuvre réaffirmant que le fameux poète partageait sa maison avec un reptile. 

« Nous ne pouvons pas être sûrs que tous les contributeurs ont de bonnes intentions, affirme Tihak. Mais même si nous voulons nous concentrer sur le côté positif, nous devons garder à l'esprit qu'en tant que créatrice de contenu ou consommatrice, chaque personne a ses valeurs qui se reflètent dans la façon dont elle crée le contenu comme dans la façon dont elle le comprend. C'est cet aspect biaisé qui est lié à chaque message que nous rencontrons en ligne ou hors ligne et nous devons prendre ce parti pris en considération au moment de décider si le message est fiable. »  

Toujours aller plus loin

La question de savoir si les journalistes devraient utiliser Wikipédia fait toujours débat, mais les étudiants se servent massivement du site comme source de documents de référence. Une pratique qui est même recommandée par certaines universités. Lorsque nous cherchons quelque chose sur Google, c'est très souvent un article Wikipédia qu'on trouve parmi les premiers résultats. En revanche, une bonne recherche exige d'aller plus loin étant donné que les références qui, en théorie, donnent de la crédibilité aux articles Wikipédia peuvent être fausses elle aussi.  

Un article datant de 2013 intitulé « Who’s Afraid of Peer Review ? » (« Qui a peur des évaluations faites par ses pairs ? », ndt), a été écrit dans Science magazine par John Bohannon. Ce dernier y décrit l'expérience qu'il a menée et pour laquelle il a soumis de faux écrits scientifiques avec des erreurs évidentes. Il a envoyé ses articles à plus de 300 magazines scientifiques à accès libre. Plus de la moitié d'entres eux les ont acceptés.  

« Ce que je recommande à tous ceux qui utilisent Wikipédia est vraiment ce qu'a recommandé Jimmy Wales [le cofondateur du site] », conclut Vanja Ibrahimbegovic Tihak . « En fonction de l'information qu'il vous faut, vous passez plus ou moins de temps à vérifier les sources citées sur Wikipédia et vous cherchez éventuellement plus loin lorsque vous êtes journaliste ou étudiant. » Même Wikipédia dit que Wikipédia n'est pas une source fiable. Alors, franchement, est-ce bien sérieux de continuer à s'y fier ?