Viral, nouveau rédacteur en chef de l'édition anglaise 

Article publié le 17 février 2015
Article publié le 17 février 2015

Il adore la politique, le foot, la bière et les karaokés alcoolisés. Comme la plupart des anglais, les langues sont un défi pour lui, mais il apprend le français. Oh, et il est super cool. Bienvenue à cafébabel, Viral !

Viral est notre nouveau rédacteur en chef anglais ! Ce britannique de 23 ans vient de Croydon, dans le sud de Londres. Il vient d’emménager à Paris pour diriger la version anglaise de cafébabel pour les 8 prochains mois. Viral est titulaire d’une licence en littérature anglaise et termine actuellement un master en journalisme financier avec le programme Erasmus Mundus au Danemark et au Royaume-Uni. C’est un baroudeur confirmé : il a séjourné en Inde en espérant faire ses débuts dans l’industrie bollywoodienne, a regardé les jeux olympiques dans la réserve de Masaï Mara (Kenya), est monté à bord d’un avion pour faire le tour de l’Europe et a fait un road-trip le long de la côte ouest des États-Unis.

Ce végétarien invétéré est aussi philosophe : « le journalisme est primordial dans une démocratie, et l’explosion des médias numériques va permettre à plus de personnes de s’investir dans les problèmes qui les touchent ». Il représente parfaitement le cliché des journalistes anglais : que préfère-t-il faire de ses samedi soir ? Être au bar, un verre à la main. Rassurez-vous, Viral ne pense pas qu’à l’alcool ! Il aime aussi aller au cinéma, regarder des matches de foot et lire. Classe, ce jeune homme.

Qu’est-ce qui attend Viral dans la ville les lumières ? Jusqu’ici, cet expatrié est sous le charme de la ville à la tombée de la nuit, et il apprécie également son réseau de transports, « même avec les odeurs particulières et les musiciens de rue qui montent à chaque arrêt ». Quand on lui demande ce qu’il attend avec le plus d’impatience à cafébabel, Viral offre une réponse éclairée : « renforcer le réseau au Royaume-Uni et dans le reste de l’Europe, apprendre le français et surtout convertir le plus de personnes possible à boire du thé avec du sucre et du lait».