Vasistas

Article publié le 5 mars 2008
Article publié le 5 mars 2008

Une légende, largement répandue, prétend que le mot « snob » trouverait son origine dans les longues listes d’étudiants inscrits aux universités d'Oxford et de Cambridge. « S.nob », voilà la mention qui était annotée auprès de chaque patronyme. « s.nobs », du latin « sine nobilitate », sans noblesse.

Mais cette interprétation non scientifique brouille les pistes : en réalité, le mot « snob » se rapporte aux savetiers du Nord de l'Angleterre au 18e siècle. On ne s'étonnera pas que ces parvenus aient tenté de travestir leurs origines... étymologiques.

Tout comme ce « snob », se promènent en Europe des expressions qui prennent une signification très différente, une fois installées dans un nouveau contexte lexical. Ainsi, les Français, mondialement connus pour leur administration publique, avaient jadis pour habitude de boire du « mocca faux », à savoir de la chicorée, au bureau. L'expression est restée sous la forme de « Muckefuck », boisson toujours consommée… de l’autre côté du Rhin, en Allemagne.

En Pologne, le sourcil se tord quand la bouche prononce « wihajster ». Ce joli mot est une adaptation onomatopéique de l'allemand « wie heißt er » qui signifie « comment cela s’appelle ? ». « Wihajster » permet donc aux Polonais de combler leurs trous de mémoire par un mot qui se prête à tout. Une sorte de « truc » ou de « machin » français.

Plus insolite encore : « Was ist das », « qu'est-ce que c'est ? », se dit en Allemagne… mais aussi, comme vous allez le voir, en France. C’est, parait-il, avec cette expression que les Allemands ont accueilli depuis leurs fenêtres mansardées, les troupes napoléoniennes qui faisaient irruption dans leur ville.

Le mot s'est transformé en « vasistas » et désigne aussi en français une fenêtre installée sur un toit ou dans un mur pour la ventilation et l'éclairage des combles ou d'une cave. Le dictionnaire de l'Académie française le définissait dès 1798 comme une « petite partie d'une porte ou d'une fenêtre, laquelle partie s'ouvre ou se ferme à volonté. » Et comme la curiosité est universelle, le « vazistaso » existe même en Esperanto !

Retrouvez tous les mots dans leur langue originale :

Anglais : « Snob! »

Allemand : « Muckefuck »

Polonais : « wihajster »

Français : « vasistas »