Une pétanque du nord sans anisette

Article publié le 26 juin 2009
Publié par la communauté
Article publié le 26 juin 2009
Par un beau dimanche ensoleillé, quoi de mieux qu’un bon jeu pour se retrouver entre amis au Mauerpark ou au Tiergarten ? Laissez de côté la bonne vieille pétanque : le Kubb, jeu tout en bois importé de Suède et dont les règles dateraient de l’ère des Vikings, vous fera passer un tout aussi bon moment par Gwenaëlle Ily Les règles rappellent un mélange du jeu de quille et des échecs.
Sur un « terrain » rectangulaire, d’environ 5x8 mètres et délimité par de petites barres, deux équipes se font face avec cinq quilles (« Kubbs ») disposées devant chaque partie. Une quille représentant le roi est disposée au centre du terrain. Les joueurs de la première équipe lancent alors leurs six bâtons sur les quilles de l’équipe adverse avec pour but d’en faire tomber un maximum. Idéalement, le jet doit faire tourner les extrémités du bâton et le lancer en longueur est proscrit. Les Kubbs tombés sont récupérés et jetés par l’équipe B derrière la ligne centrale déterminée par la position du roi. Ils sont alors appelés les « Kubbs de champ ». Lorsque l’équipe B a à son tour lancé ses six bâtons, l’équipe A doit d’abord faire tomber ces Kubbs de champ avant de viser les Kubbs restants. L’équipe gagnante est celle qui fait tomber le roi après avoir abattu l’ensemble des Kubbs de l’adversaire.   La popularité du Kubb a connu un regain dans les années 1990 et, depuis 1995, un annuel se tient sur l’île de Gotland, lieu où est apparu le Kubb. En attendant le championnat du monde, si ce jeu vous a convaincu, un « teuton » est aussi organisé le 6 juin prochain à Rostock !

championnat du mondeKubb Open

Bon vous n’avez toujours rien capté ? Allez donc voir de plus près à quoi ça ressemble le schmilblick.

Pour les non-curieux, rien de mieux qu’une bonne vieille pétanque : 

Tous les samedis de 16 à 18h sur l’allée de la Schloßstr. (face au château de Charlottenburg, près de la salle de sport Baller). Apporter ses boules. Par temps pluvieux, ca tombe à l’eau…

Article publié de le numéro de juin de Berlin Poche.