Une affaire d'hommes ?

Article publié le 7 décembre 2006
Article publié le 7 décembre 2006

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Certains prénoms désignent plus qu'une personne. En français, les roberts désignent les seins d’une femme. Mais comment ce prénom masculin et peu sexy en est-il arrivé à désigner la poitrine féminine, appât publicitaire par excellence ? Tout partirait d’une ancienne marque de biberons appartenant à un certain Monsieur Robert. Les hommes de l’Hexagone n’hésitent en outre pas à affubler leur sexe du sobriquet Popaul, du prénom Paul. Les Allemands l’appellent eux Johannes, d’où le dicton « Wie die Nase eines Mannes, so sein Johannes » ( plus long est le nez, plus grand est Johannes ! ). En anglais, on utilise le terme « dick », dérivé de Rick, surnom de Richard un prénom très populaire en Angleterre, susceptible donc de s’appliquer à tous les hommes et aucun en particulier. Nos voisins lui donnent également un nom de famille Johnson, de l’argot John Thomas très à la mode au 19è siècle outre-Manche pour qualifier le pénis. Une identité complète cette fois, c’est dire si ces messieurs accordent de l’importance à cette partie de leur anatomie.