Un tel week-end tous les quatre ans, savoure-le à Bruxelles! 

Article publié le 26 février 2016
Article publié le 26 février 2016

Cette année, ce mois-ci, cette semaine, toi et moi allons vivre quelque chose d’exceptionnel ! Nous allons, ensemble, faire l’expérience rare et savoureuse d’un lundi 29 février. A la sortie du week-end, nous aurons droit à vingt-quatre heures complètes de récupération, de temporisation, avant l’entame du curieux mois de mars. C'est un devoir d'en profiter! 

Comme pour accentuer l’originalité voire l’unicité des deux jours qui nous attendent, le soleil promet d’adoucir la capitale belge. Si la chaleur décline l’invitation, lumière et douceur seront au rendez-vous. Bref, autant de raisons pour nous de vous suggérer les matériaux nécessaires à la confection de ce week-end atypique, précieux. 

La Fringue Party du Wolubilis

Premier ingrédient épicé de cette recette : La Fringue Party 2016 du Wolubilis ! La commune de Woluwe Saint-Lambert organise samedi soir une grande foire d’échange et de partage.

Ton ancien pull favori vaut bien la nouvelle paire de baskets, malheureusement trop grandes pour moi, sur laquelle j’ai flashé la semaine dernière, non ? Viens vérifier ça dès demain, ton baluchon sur le dos et les poches vides. Il n’y aura pas le moindre échange d’argent, pas de négociation de prix, d’étiquettes de réductions ou de dernière démarque, le troc est notre nouvelle « loi du marché ».

Et puisque toute offre ne rencontre pas nécessairement sa demande partenaire, le surplus de vêtement sera offert à nos camarades dans le besoin. Tu n’as même pas à t’en soucier, l’association Soleil d’Hiver, qui porte ce week-end décidemment bien son nom, se charge de la redistribution.

Enfin, comme s’il nous manquait encore une raison de se presser aux portes des Ateliers du Temps Libre, les bonnes affaires seront pointillées par quelques démonstrations de théâtre, de chant et même de customisation de tes nouvelles acquisitions ! Alors, we make a deal ? 

L'Affordable Art Fair de Bruxelles

Maintenant que tu es rhabillé pour (la fin de) l’hiver, voici la seconde suggestion du chef pour ce menu dégustation.

Viens te pavaner dans les allées du salon Affordable Art Fair de Bruxelles, découvrir et savourer ce que peut être une œuvre d’art ouverte et accessible à tous. Malheureusement, il te faudra tout de même songer à garnir tes poches de quelques sous : Si l’intention, tout droit importée de Londres, est bien celle d’un marché de l’art abordable, le prix des pièces est compris entre 60 et 6 000 euros.

Mais rien ne t’oblige à consommer, la consigne « on touche avec les yeux » nous permet aussi de goûter à ces œuvres originales rassemblées tout spécialement ici par de grandes galeries européennes ou plus lointaines encore. Ces photos, ces sculptures, peintures, gravures, on ne les trouve pas dans les musées, du moins pas encore, et certainement pas les unes à côté des autres, regroupées à quelques stations de métro de chez nous, n’attendant que la caresse de ton regard curieux et avisé.

Toujours plus, les artistes attendent même que tu mettes la main à la pâte : le photographe belge JEFTA a besoin de toi, il te veut modèle de ses célèbres sculptures humaines dont il film les mouvements pour ensuite ralentir l’image et obtenir ce brillant paradoxe scientifique que sont les « sculptures mouvantes ».

Tu es prévenu, ce week-end d’exception défie même les lois physiques les plus élémentaires. 

Nouvelle édition des Dimanches Oranges de l'Atelier 210

Mais l’on ne se risque pas non plus à faire table rase de tout cadre, l’exceptionnel s’ancre aussi dans le confort de l’habituel, et ta grand-mère te l’a bien assez répété : un bon repas ne se termine que par un fruit. Et pour un 28ème jour qui ne conclu pas le mois de février, il nous faut un fruit des plus vitaminés !

En dessert donc, tout naturellement, participes au Dimanche Orange de l’Atelier 210.

Tout l’après-midi, ce cadre chaleureux nous accueille avec une programmation riche et digne d’une journée si particulière. Si tu es de ceux dont le dimanche est synonyme de fainéantise et de passivité dans le plus beau sens des termes, laisse-toi simplement bercer par la lecture envoutante de contes et la douce musique blues-soul-jazz du quatuor Blue Monday people.

Si tu veux, comme nous, être acteur de ton jour de repos bien mérité, prends part à la session jeux de société ou encore à l’atelier de confection de moufles, écharpes, bonnets à partir d’anciens pull délavés (Ca tombe bien, tu en as troqué un la veille contre le vieux blouson qui encombrait ton armoire !).

Plus singulier encore, et c’est ce que l’on préfère ici, découvre les images crues et intimes de la vie de détenus des prisons belges composant l’exposition photo « cicatrices à l’intérieur, un chemin vers l’extérieur » parrainée par la Fondation pour l’Assistance Morale aux Détenus.

Atteint enfin le paroxysme de ces deux jours presque surnaturels en ramenant à la vie Amy (Winehouse) grâce à la projection du documentaire éponyme, à 15h30, encore et toujours à l’Atelier 210. 

Last but not least...

Une dernière chose : il n’y aura plus de 29 février avant longtemps, a priori avant quatre ans, mais jusqu’en 2020 et espérons même au delà, un week-end reste un week-end et Bruxelles, fidèle à elle-même, regorgera toujours d’ « ici et maintenant » insolites.

La communauté Babel a donc besoin de toi, de tes bon plans, de tes contacts pour que les secrets de famille ne reste pas secrets plus longtemps : envoie-nous tes idées d’évènements pour magnifier les week-ends de la famille CaféBabel Bruxelles !