Un expatrié slovénien: Barcelone, je t'aime, mais je te déteste aussi

Article publié le 1 février 2016
Article publié le 1 février 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

La ville de Barcelone n'est pas bien différente  de n'importe quelle autre ville du monde : elle a ses inconvénients, qui deviennent plus visibles quand on s'arrête un moment pour se reposer et qu'on ne regarde plus la ville à travers les yeux d'un touriste. Les choses semblent différentes quand on vit ici

C'est la seizième ville la plus visitée au monde et la quatrième en Europe (après Paris, Londres et Rome). Chaque année le nombre de touristes attirés par Barcelone. augmente. Ce n'est pas étonnant, la ville a tout pour plaire : un climat doux, des marchés vivants, des concerts dans ses rues labyrinthiques, partout des monuments historiques, mais aussi quelques-uns des footballeurs les plus célèbres du monde. Tout ça grâce à la publicité et au marketing. Mais Barcelone est  comme n'importe quelle ville dans le monde: elle a ses inconvénients, qui deviennent plus visibles quand on s'arrête un moment pour se reposer et qu'on ne regarde plus la ville à travers les yeux d'un touriste.  Les choses semblent différentes quand on vit ici

Traverser ou ne pas traverser ?

Ah, ces fameux feux verts clignotants! En Slovénie ils vont égayer votre humeur, mais à Barcelone ils représentent un vrai défi, comme un combat entre vous et les feux, et vous décidez de qui l'emportera. Je suis une femme jeune, en forme et en bonne santé et je sais pour sûr qu'il est pratiquement impossible de traverser la rue lorsque le feu vert commence à clignoter. Vous avez environ trois secondes pour décider de courir à partir du moment où le bonhomme vert commence à vous avertir qu'il faut déjà atteindre l'autre côté. Il y a environ 34 000 feux de circulation à Barcelone, et une personne qui traverse la route sur cinq va finir par avoir un accident. Mieux vaut vous retenir et traverser la rue quand vous ne risquez rien.

Problèmes d'étages

Barcelone est une ville avec beaucoup de hauts immeubles, en partie parce que le maire a conservé la protection de l’aménagement urbain interne. Aucun des bâtiments historiques du centre ville n'est entouré de bâtiments de plus de cinq étages. Cependant chacun a un étage qui est partagé avec l'immeuble d'à côté, ce qui porte le total à six ou sept. À chaque fois, je suis obligé d'aller au quatrième étage pour arriver à mon escalier, et cela prend un certain temps, parce qu'en fin de compte je grimpe six étages - sous-sol, rez-de-chaussée, premier étage, deuxième, troisième, quatrième .

Tout ça pour quoi ? Comme un ami me l'a gentiment expliqué un jour : « Quand ils ont construits ces bâtiments, il était interdit de construire des bâtiments avec plus de cinq étages. En mettant plus d'étages mais en les appelant différemment, aucune loi n'a été enfreinte ». Tout cela est très bien, mais le prix que je paye en tant que nouvel habitant de la ville est un désordre complet dans ma tête.

Pas la meilleure façon de se lever de bon pied

Vous buvez trop un soir, vous rentrez chez vous très tard (ou tôt le matin), vous vous écroulez votre lit, et vous vous réveillez quelques heures plus tard avec un bruyant …. Drrrrrrrr drrrrrrr…. 

Votre tête digère l'explosion massive des rues, mais vous êtes impuissant. Il y aura toujours des travaux de construction dehors. Ce n'est pas seulement l'histoire de laSagrada Familia: la ville entière semble être en construction permanente.

Fermé entre 14 et 17 h

J'ai été obligé d'acheter une montre quand je suis arrivée à Barcelone. En Slovénie les magasins ouvrent à 8 h et ferment à 19 h. Les bars et restaurants sont ouverts de 10 h du matin jusqu'à minuit. A Barcelone tous les magasins et restaurants ont leurs propres horaires d'ouverture. Les Catalans se fatiguent à travailler tous les jours, et ils font la siesta au moins deux heures chaque jour.

Mais la siesta n'est pas appliquée de façon identique dans toute la ville, c'est pourquoi j'ai besoin de regarder l'heure à chaque fois : est-ce que je peux aller manger maintenant ? Est-ce que j'ai le temps de prendre un café avant qu'ils ferment le bar ? Est-ce que le magasin sera ouvert pour que je ne me déplace pas pour rien ? Etc. Pourquoi ne pas travailler huit heures d'un coup, puis rentrer chez soi pour profiter de tout ce temps libre que vous auriez perdu dans l'après-midi ? Je ne comprendrai jamais à quoi servent ces horaires de travail. Je remarque également que les Pakistanais, Indiens, Marocains,  et Africains gardent en général leurs propres bars, magasins et boulangeries ouverts toute la journée et jusque tard dans la nuit - où est leur heure de sieste ?

Le cocktail de Barcelone

Barcelone sent vraiment mauvais. 

Disons que la recette de Barcelone c'est :

  -        qui végète dans les rues (puisque la mairie ne prévoit pas de grandes poubelles métalliques pour la santé et l'espace, j'imagine)

  deux doses de sacs poubelles

 -          une dose d'odeur de caniveau

 -          et en accompagnement, deux portions de nuage de marijuana flottant

 -          deux doses d'urine mélangées avec les saletés qui traînent sur le trottoir  (le résultat naturel de l'absence de toilettes publiques disponibles)

  -          plus  une pincée de caca de chien.

C'est le plus célèbre cocktail de Barcelone, mais peu de gens en raffolent.

La bureaucratie espagnole

 Je vais laisser cette merveilleuse vidéo avec Juan Fernando Andrés Parrilla etEsteban Roel García Vázquez parler à ma place ...

J'aime vivre ici, et je tombe de plus en plus amoureuse de Barcelone chaque jour, mais la réalité n'est certainement pas un conte de fées de seulement 24 à 36 heures dans la ville.

L'Espagne