Un clip pas glop : Les européennes à la française.

Article publié le 1 juin 2009
Article publié le 1 juin 2009
Par Vanessa Schmitz Inciter les Français à se déplacer aux urnes le 7 juin prochain est une initiative on-ne-peut- plus-louable. Mais quand le Président de la République Française mélange les genres, le PS voit…. rouge ! Voilà dix jours que s’enchaînent sur le petit écran les moments clés et les images fortes de la construction européenne.
De Robert Schuman à François Mitterrand en passant par le Mur de Berlin, le Traité de Maastricht et la Constitution, tout y est. Oui, tout, y compris la Présidence Française 2008 et, bien entendu, Nicolas Sarkozy.

Il n’en fallait pas plus pour faire sortir le PS de ses gonds et entendre Benoît Hamon s’insurger : « Ce n’est ni plus ni moins un clip de l’UMP ». (Le Monde du 18 mai 2009).

Le PS demande au CSA la suspension immédiate du clip vidéo. L’opposition y voit une énième confusion de l’action gouvernementale avec la campagne de ses ministres candidats. L’UMP s’en défend et rétorque que des figures de gauche et du centre apparaissent aussi dans le clip. Il n’empêche que ledit clip se termine étrangement sur une image forte de Nicolas Sarkozy qui sème la confusion.

Petite maladresse néanmoins : le clip vidéo est diffusé depuis le 9 mai et doit cesser le 22 mai, réaction un peu tardive pour être efficace. Toutefois, il était bienvenu de pointer du doigt ces dysfonctionnements démocratiques. Et puis, voyons le bon côté des choses, la polémique a toujours été la meilleure propagande : vous le savez désormais, le 7 juin, votez !