Un bout de RDA à Cuba

Article publié le 9 mars 2012
Article publié le 9 mars 2012
En 1972, Fidel Castro se rend pour la première fois en RDA. Accueilli les bras ouverts à Berlin, le guérillero de la Sierra Maestra conclut avec Erich Honecker une affaire qui fait encore rêver. Après la signature de divers accords à l'ordre du jour, Castro, généreux, met un point d'honneur à combler son hôte d'un cadeau hors du commun.
Il pose une imposante carte de Cuba sur la table et indique d'un index assuré une île (déserte) de l'archipel : « C'est d'ici que nous avons repoussé en 1961 l'attaque américaine de la Baie des Cochons. Cette île, nous l'avons rebaptisée île Ernst Thälmann en l'honneur du fameux communiste allemand mort dans les geôles nazies et nous l'offrons aux citoyens de la RDA ! » Quelques semaines plus tard, une délégation est-allemande et des officiels cubains viennent inaugurer un buste à l'effigie du héros communiste sur la « playa RDA » de l'île.

Depuis lors, peu de passage, si ce n'est les quelques oiseaux de mer et Frank Schöbel, un chanteur de Schlager est-allemand, venu y tourner le clip de Insel am Golf von Cazzone, une ode à ce petit bout de Caraïbes. L'île sombre ensuite progressivement dans l'oubli... jusqu'en 2001, où les auteurs du magazine Thema 1 font resurgir le sujet, croyant avoir découvert le 17ème Bundesland. Ils durent vite déchanter. Si l'île a bien été rebaptisée, l'Allemagne et Cuba démentent tout transfert de souveraineté. Le cadeau ne fut que « symbolique ». Depuis, une initiative confidentielle veut racheter l'île à Castro pour 20 millions de dollars.

En 1998, l'ouragan Mitch renversa le buste d'Ernst Thälmann. Il patiente sagement, tête dans le sable, qu'on vienne le tirer de l'oubli.

Article publié dans le numéro de mars de Berlin Poche.

Photos (c) : Stern, Bundearchiv