UKIP : le parti financé par des cigarettes électroniques

Article publié le 5 mars 2014
Article publié le 5 mars 2014

Parce que l'info va vite, très vite, cafébabel prend de la vitesse et vous rend les nouvelles du monde dans ce qu'il a de plus simple et de plus fou, aussi. Nos quickies du jour.

UKIP : le parti fi­nancé par des ci­ga­rettes élec­tro­niques

Nigel Fa­rage, le lea­der du parti UKIP (Parti pour l'In­dé­pen­dance du Royaume-Uni) a tou­jours fait en sorte d'ap­pa­raître comme un op­po­sant cré­dible à la po­li­tique eu­ro­péenne. Mais il ap­pa­raît ré­cem­ment dans une vidéo van­tant les mé­rites d'une marque de ci­ga­rette élec­tro­nique, les « To­tally Wi­cked e-ci­ga­rettes » (les e-ci­ga­rettes d'en­fer). Le parti a reçu 25 000 livres de la part du fa­bri­cant, et lui doit bien un peu de pub. In­ter­ro­gée par le Mai­lOn­line, la marque a tout de même dit qu'elle au­rait pré­féré don­ner à un autre parti po­li­tique. Un sou­tien qui part en fumée.

Lu sur le Daily Mail.

Nigel Fa­rage : « Je n'ai pas en­core ar­rêté mais je pour­rai le faire très fa­ci­le­ment ».

Un tiers des eu­ro­péennes vic­times de vio­lences phy­siques ou sexuelles

L’agence des droits fon­da­men­taux de l’Union eu­ro­péenne a conduit la plus grosse en­quête au monde sur les vio­lences en­vers les femmes. Un tiers des 44 000 femmes in­ter­ro­gées sur le conti­nent disent avoir été vic­times de vio­lences phy­siques ou sexuelles après 15 ans. Le pays le pire étant le Da­ne­mark, où ce nombre s’élève à 55%. 

Lu sur Le Monde.