UE aujourd'hui : sauver le peuple libyen, sauver la compétitivité de la zone Euro

Article publié le 11 mars 2011
Article publié le 11 mars 2011
Par Maxence Peniguet La journée sera chaude. Le sommet extraordinaire sur la Libye et les pays du voisinage méridional du Conseil européen devrait particulierement se pencher sur les sanctions à prendre contre le régime de Kadhafi, et éventuellement s'apprêter à reconnaitre le Conseil national de transition libyen comme interlocuteur légitime.
En fin de journée, changement de cap, avec les discussions sur le pacte de compétitivité lancé par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel début février.

Hier, le président français Nicolas Sarkozy a pris tout le monde de court en reconnaissant le Conseil national de transition comme « représentant légitime du peuple libyen ». L'Élysée proposerait également des frappes ciblées sur des installations militaires du régime du colonel. Mais étant isolé sur tous ces points, il adresse avec son homologue britannique, David Cameron, une lettre à l'ensemble du Conseil européen nettement plus légère. Nous devrions envoyer le signal politique clair que nous considérons le Conseil comme un interlocuteur politique valable, et une voix importante pour le peuple libyen dans cette phase, expliquent-ils.

En ce qui concerne le pacte de compétitivité, les discussions devraient commencer vers 17h. Un document, encore une fois très en retrait du plan voulu par Berlin et Paris, devrait être discuté.

Et tout ça sera suivi en direct par l'équipe de Cafebabel Bruxelles, bien entendu !

Photo: flikr/Gwenael Piaser