TTIP et TPP: Les accords de libre-échange font des vagues en Chine

Article publié le 25 novembre 2015
Article publié le 25 novembre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

En Allemagne et en Europe, le TTIP est déjà depuis plus longtemps sur toutes les lèvres. Le 10 Octobre à Berlin, une grande manifestation doit avoir lieu contre les accords de libre-échange. En Chine aussi, l'accord proposé par Hillary Clinton en tant que "nouveau modèle économique de l'OTAN " est considéré d'un oeil critique.

Alors qu’en Allemagne, le débat sur le TIPP tourne autour des poulets au chlore et des tribunaux d'arbitrage antidémocratiques, on oublie souvent que les Etats-Unis ont également d'autres objectifs importants dans le cadre des accords de libre-échange. Sur les forums de discussions chinois, en revanche, le TTIP (partenariat transatlantique de commerce et d'investissement ) et le TPP (partenariat transpacifique) sont en général indissociablement liés. A ce propos, le gouvernement chinois devrait rassurer, en affirmant qu'il s'agit plus d'un manque de transparence du discours, que d'une mise en lumière des intentions stratégiques du gouvernement

   TTIP et TTP - les deux faces d'une même médaille ?

Il y a beaucoup de ressemblance avec l'analyse pro-gouvernementale de Think Tanks "Eclairage de la pensée".  "Actuellement, l'Amérique, l'Europe et d'autres pays développés essaient de créer, avec l'aide du TPP et du TTIP, des règles d'échanges et d'investissements d'une nouvelle génération, avec davantage de normes, pour restreindre l'espace de développement de la Chine et d'autres nouveaux pays (…)." Briser l'hégémonie occidentale est un long chemin rocailleux!".

L'économiste blogger Liang Jianzhang lutte contre un tel objectif, interprêtant les deux accords comme une union des États occidentaux et de leurs alliés, pour contrôler le développement de la Chine plus peuplée. "La Chine a maintenant 1,36 milliard d'habitants, soit 400 millions de plus que les 900 millions de l'ouest. Ce fut longtemps un avantage naturel de développement, auxquels d'autres pays ne pouvaient que rêver, toutefois (…) selon les tendances actuelles, la population chinoise sera moins importante que celle du secteur couvert par le TTIP et TPP et qui sera largement dominé par les Etats-Unis et dont la Chine sera exclue."

   Le calcul politique de l'Ouest

A la mi- septembre 2015, l'ancien Chef économiste de la Banque mondiale Justin Yifu Lin a tenté de souligner, lors du forum économique mondiale sur les dépenses d'été à Dalian, la nécessité d’une participation chinoise au TPP, arguments économiques à l’appui. Mais, au lieu de cela, la plupart des commentateurs de Weibo y voient un calcul politique ponctuel pour exclure la Chine des accords commerciaux régionaux. Niurentiannu voit ainsi le succès historique de l'adhésion de la Chine à l'OMC tout aussi menacé.

La Chine ne joue presque aucun rôle dans les discussions européennes sur les accords de libre-échange | (CC) campact/flickr

« Les autres créent justement le TPP, parce qu'ils ne veulent pas intégrer la Chine. Le Premier ministre Zhu Rongji a autrefois intégré la Chine à l'OMC et depuis lors, nous nous reposons sur de vieux lauriers qui ne vont par tarder à être fânés".

  Ces Négociations au ralenti  sont-elles le signe d’un pouvoir américain en déclin ?

Toutefois, des difficultés et des retards toujours plus importants dans les négociations viennent d’être mis en lumière. Début Août, sur un forum de discussion de la station de télévision Hongkongaise Phoenix était posée la question :

Des négociations sur le TPP sans résultat : l'influence américano-japonaise est-elle sur la pente descendante ?

L'utilisateur « expert dans le rapport de force des négociations » voit la Chine et les Etats-Unis s’affronter dans des discussions sans fin pour développer leur position dominante sur le commerce mondial. Après que leur faculté de dicter leurs conditions dans le cadre de l'OMC se soit dissoute, les Etats-Unis évitent ces règles et ouvrent de nouvelles négociations.(…) L'initiative de la Chine concernant la route de la soie, la banque d'investissement asiatique et les zones de libre-échange multilatérales sont des réponses conformes aux règles de cette polémique(…).

Dehors La Chine!

En revanche Frag_doch_Li_Guangyao (« demande donc à  Li Guangyao ») voit l'incompatibilité des intérêts économiques comme la cause réelle des difficultés du TPP. Que les négociations demeurent sans résultat ne montre pas seulement que les règles du TPP dominé par les Etats-Unis, ne peuvent pas correspondre aux intérêts essentiels de l’ensemble des pays associés, les écarts entre les différentes circonstances nationales existent véritablement. Si on n'obéit pas aux règles économiques et qu’on ne tient pas compte des intérêts mutuels, le TPP échouera à nouveau……

Tandis que la Chine est à peine impliquée dans les discussions sur le TTIP européen, l’opinion générale sur l’Internet chinois est claire: Le TTIP et le TPP font partie d'un plan américain - que ce soit pour conserver l'hégémonie économique ou pour contrôler la Chine de façon géostratégique. Des difficultés et des résistances dans les négociations sont aussi, et en toute logique, davantage perçues comme des signes de faiblesse de la part des Etats-Unis que comme l’expression d'une nouvelle fonction de contrôle de la société civile sur les négociations internationales.

+++

Cet article est d’abord paru sur «'Stimmen aus Asien', (« voix d’Asie »), un Blog de la fondation Asienhauseinem.