Traductrice Cafébabel du mois : Lucie Chamlian

Article publié le 15 octobre 2014
Article publié le 15 octobre 2014

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Elle peut le faire dans les deux sens, de l’allemand vers le français ou l’inverse – nous parlons de traduction bien sûr ! Lucie a dépassé tous les records ce mois-ci, en publiant 10 textes dans un élan de frénésie de traduction. Remerciements à Lucie d’Allemagne du nord - nous sommes désormais un peu plus informés sur le trafic de drogues au Kosovo et les extrémistes de droite en Hongrie.

cafébabel: Comment est-ce que votre pays d’accueil vous a changé ?

Lucie Chamlian: J’ai toujours un parapluie avec moi (rires).

cafébabel: La phrase, qui vous motive en ce moment ?

Lucie Chamlian: Dompter l’indomptable !

cafébabel: Citez trois pays où vous pourriez mener une meilleure vie que celle que vous vivez à présent (et pourquoi)

Lucie Chamlian: L’Espagne, ou plus précisément l’Andalousie, pour son climat plus doux et ensoleillé. La France pour sa gastronomie, mais je suis sûre qu’il y a beaucoup d’autres pays que je ne connais pas encore, qui ont une culture culinaire similaire. Et troisièmement, une région : le Pays de Galle pour ses paysages remarquables et endroits reculés. 

cafébabel: Si vous aviez la possibilité d’avoir une bi-nationalité, quels pays choisiriez-vous ? 

En fait, c’est déjà le cas. Mais pour le futur, je préfèrerais que les nationalités ne soient pas nécessaires. 

cafébabel: Quel livre, film, ou musique est actuellement sur votre table de nuit ?

Lucie Chamlian: Les ouvrages de Michel Foucault. 

cafébabel: Avez-vous un conseil pour Emma Watson ? 

Lucie Chamlian: instinctivement, oui : le terme ou les affaires touchant le « féminisme » ne devraient pas sortir de leur contexte et ne devraient pas non plus être isolés des autres difficultés sociales qui luttent pour la liberté et qui sont contre l’oppression.

cafébabel: Où pouvons-nous généralement vous trouver un vendredi soir ?

Lucie Chamlian: Quelle question ! Les étudiants de doctorat ne connaissent pas les weekends ou les vendredi soirs !

cafébabel: Faut-il mieux très bien connaitre peu de sujets ou connaitre beaucoup de sujets mais pas bien ?

Lucie Chamlian: Ni l’un ni l’autre. C’est tout une question d’équilibre entre une connaissance très approfondie  et détaillée et une connaissance plus large et générale. 

cafébabel: Voici VOTRE moment sous les projecteurs. Qui aimeriez-vous remercier ?

Lucie Chamlian: Je dirais l’appli « les meilleures réponses aux questions d’interview ».

Connaissez mieux Lucie avec son Profil.