ToHandBike : mobilité durable pour tous à Turin!

Article publié le 2 septembre 2015
Article publié le 2 septembre 2015

Le 8 juin à Turin, a démarré l'exprimentation du ToHandBike, un système de handbikes partagés qui met à disposition des bicyclettes spécialement conçues pour les personnes à mobilité réduite (mais pas seulement). Première ville d'Europe à offrir ce service, Turin se situe à l'avant-garde dans l'innovation sociale et la mobilité durable!

ToHandBike est le projet qui rend possible l'utilisation de handbikes et easybikes aux côtés de celles plus classiques du système de vélos partagés de la capitale piémontaise. L’handbike est une bicyclette à traction par les bras, tandis que l’easybike est un unicylce, également à traction par les bras, qui vient s'accrocher au fauteuil roulant. Les byciclettes qui sont ainsi mises à disposition à travers ce service sont conçues pour les personnes à mobilité réduite mais peuvent etre utilisées par tout un chacun.

L’initiative a été rendue possible grace au partenariat entre l'association italienne des paralysés AIPS – Associazione Italiana Paralisi Spastica et [TO]BIKE. Une première phase de test, d'une durée de 6 mois, permettra de tester gratuitement les prototypes. Cette période d'essai a pour but de signaler les problèmes éventuels, de repérer les stations plus adéquates et de recueillir des opinions pour l'amélioration et la structuration définitive du service.

En un mois, 15 personnes ont déjà testé l’handbike.  Parmi elles, non toutes sont handicapées. Il est facile d'imaginer que ce service puisse être utile pour qui est blessé ou simplement pour ceux qui ne se sentent pas à l'aise sur une bicyclette classique. Être assis sur 3 roues peut en effet renforcer le sentiment de sécurité qui souvent manque au sein du trafic urbain. Ouvert à tous les Turinois, le ToHandBike sera officiellement lancé à partir du printemps 2016.

Regardez la démonstration d'Angelo Catanzaro le président de AIPS Onlus.

L’innovation dans les systèmes de vélos partagés en Europe

En Europe plus de 500 villes ont mis en place un système de vélos partagés.bike-sharing. Depuis les premières initiatives qui ont vu le jour, de nombreuses évolutions se sont développées. En termes d'innovation technologiques, on pense d'abord aux vélos électriques,  et aux cargos vélos,  qui permettent d'améliorer l'accessibilité pour l'un et d'offrir une meilleure alternative à la voiture pour les utilisateurs.

Nombreux sont les systèmes qui utilisent le GPS ou les smartphones, pour fournir des informations en temps réel sur les horaires des transports en commun (train, bus), l'état des bicyclettes et la disponibilité d'une station à proximité. A l'étude également des systèmes dans lesquels au lieu de laisser le vélo à une station fixe il devient possible de le géolocaliser par GPS. En Allemagne, depuis 2000,  le Call a Bike s'est diffusé: le vélo est laissé par l'utilisateur à une intersection avec un cadenas, qui se débloque ensuite par l'intermédiare d'unn code reçu par téléphone ou par une application.

D'autres villes, comme Paris, ont misé sur les enfants en les encourageant à se mettre en selle sur un des 300 vélos de P'tit Vélib, plusieurs types de vélos conçus pour les enfants entre 2 et 9 ans.  Agueda au Portugal offre gratuitement un service de vélos électriques pour les personnes âgées ou pour les plus paresseux!

Cependant, l'exemple de Turin est une vraie innovation qui rend le service disponible pour tous les citoyens et pas seulement certaines catégories.  Beaucoup de villes dans le monde s'efforcent de développer une mobilité plus inclusive et nous sommes fiers que Turin soit à l'avant-garde, avec le lancement de [TO]HandBike.

Essayez-le!

Un grand merci à Angelo Catanzaro puur son aide dans la rédaction de cet article.