Strasbourg, le multiculturalisme aux 12 visages (1/2)

Article publié le 6 juin 2013
Article publié le 6 juin 2013

CaféBabel Strasbourg expose les portraits de douze Européens, habitants de la ville de Strasbourg, réalisés en mai 2012 par le photographe britannique David Tett dans le cadre d’un projet sur le multiculturalisme organisé par le réseau Babel International.

Sergiu Pop, étudiant, Roumanie

«  Il y a beaucoup de nationalités à Strasbourg. Cependant la question de l’intégration dépend aussi du degré de connaissance que l’on accorde à ces différentes cultures. Nous avons besoin de compréhension et de moyens appropriés pour encourager la solidarité entre les gens.  » Photo : © David Tett pour Multikulti on the ground par cafebabel.com

Actualités concernant la Roumanie : Alors que le festival de Cannes vient de se terminer, notons que la Roumanie a obtenu sa première palme d’Or en 2007 par l’intermédiaire du réalisateur Cristian Mungiu, pour le film Quatre mois, trois semaines et deux jours. Il avait déjà remporté le prix du scénario en 2012 et vu ses deux comédiennes principales remporter le prix d’interprétation féminine pour Au-delà des collines. Certains critiques y voyaient alors un juste retour des choses, sachant que California Dreamin, premier long métrage de Cristian Nemescu, remportait la veille le prix de la sélection parallèle Un Certain Regard. L’année précédente, en 2006, le film 12h08 à l’est de Bucarest, de Cornéliu Porumboiu, avait gagné la Caméra d’or récompensant le meilleur premier long métrage. En 2005, un autre film roumain, La mort de Monsieur Lazarescu, de Cristi Puiu, avait déjà remporté le prix Un Certain Regard.

Depuis, Child’s Pose (Pozitia Copilului en roumain), film de Calin Peter Netzer a remporté l’Ours d’or, prix récompensant le meilleur film, à l’occasion de la 63ème Berlinale.

En 2013, a été Cristian Mungiu est membre du Jury du 66ème Festival de Cannes.

D’un point de vue touristico-culturel, la Roumanie est surtout connue pour son fameux Dracula, habitant de la non moins fameuse Transylvanie. Moins mythologique, mais tout aussi illustre, on peut également citer le francophile Eugène Ionesco, dramaturge et écrivain notamment connu pour les pièces La Cantatrice chauve ou Rhinocéros.

Population globale : 21,5 millions d’habitants. Selon le site http : //strasbourg. mae.ro/fr/romania/221, environ 12 millions de Roumains vivent au-delà des frontières de leur pays. Capitale : Bucarest (environ 2 millions d’habitants) Année d’adhésion à l’UE : 2007 / au Conseil de l’Europe : 1993 (14 voix)

Centre culturel roumain à Strasbourg : Centre Roumain

Pour les autres centres voir : La page Facebook de l’ADERS (Association des Etudiants Roumains de Strasbourg) compte actuellement 201 membres.

Adresse du Consulat roumain à Strasbourg : 25 rue Trubner 67000 Strasbourg

Représentation permanente auprès du Conseil de l’Europe : 64 allée de la Robertsau 67000 Strasbourg

Sur cette page Internet, le récit du parcours d’un étudiant roumain à Strasbourg

Plus d’infos sur http : //strasbourg. mae.ro/fr/romania-news ou http : //europa.eu/about-eu/countries/member-countries/romania/index_fr. htm

dilara-hatipolglu-etudiante-turquie.jpgG. F.

Dilara Hatipolglu, étudiante, Turquie

« L’intégration culturelle n’est jamais donnée. Ici, à Strasbourg, on doit se battre pour l’égalité des droits entre Français et étrangers. Tout le monde doit se sentir concerné par le problème, en étant ouvert et honnête.  » Photo : © David Tett pour Multikulti on the ground par cafebabel.com

La question de la Turquie et sa possible entrée dans l’Union Européenne déclenche les passions depuis plus de 30 ans. Ce pays de presque 76 millions d’habitants fascine l’Occident aussi bien qu’elle l’effraie. Sa situation aux confluences de l’Europe et de l’Asie et son histoire qui a influencé notre culture font de la Turquie une proche sœur de Union européenne actuelle malgré leurs différences. A Strasbourg, la Turquie est membre du Conseil de l’Europe depuis ses débuts, elle en est même l’un des pays fondateurs en 1949. Il n’est pas étonnant alors de noter que Strasbourg est un haut lieu de l’immigration turque en Europe de l’ouest, depuis les années 1990, les Turcs y représentent 15 % de la population étrangère. Les liens sont si forts, qu’ils soulèvent parfois quelques polémiques, comme lorsqu’Ankara a piloté l’ouverture d’une « faculté de théologie musulmane » dans le quartier de Hautepierre en 2012. Pour plus de renseignements sur les activités de la communauté turque à Strasbourg, le Consulat turc se trouve 10 rue Auguste Lamey.

Adresse de la représentation permanente de la Turquie auprès du Conseil de l’Europe 23 bd de l’Orangerie 67000 Strasbourg

andra-daniela.jpgM. P.

Andra Daniela

argas-ahcene-etudiant.jpgAndra est la secrétaire à l’UEDEES (Union des Étudiants Étrangers à Strasbourg). « Même si les Strasbourgeois sont plus ouverts que la moyenne à l’égard d’autres cultures, il n’en reste pas moins qu’un effort doit être fait en la matière, particulièrement vis à vis de certains groupes encore incompris dont les gens continuent à avoir peur. Avec une bonne connaissance de leurs cultures, la compréhension et les actions appropriés viendront afin qu’elles puisse être pleinement intégrées au sein de la culture française.  » Photo : © David Tett pour Multikulti on the ground par cafebabel.com

Argas Ahcene, étudiant

alexandre-istchenko-etudiant-russie.jpg « La manière dont les diverses cultures sont intégrées à Strasbourg ? Ça se discute ! Néanmoins des institutions comme l’université, le Conseil de l’Europe, les milieux artistiques ou les festivals contribuent clairement à l’unité de toutes les personnes.  » Photo : © David Tett pour Multikulti on the ground par cafebabel.com

Alexandre Istchenko, étudiant, Russie

« L’intégration marche dans les deux sens. Peu de personnes le savent. Les gens qui vivent ici doivent abandonner leurs stéréotypes avant que l’on fasse quoi que ce soit.  » Photo : © David Tett pour Multikulti on the ground par cafebabel.com

Population de la Russie : 143 millions d’habitants en 2012, 2000 Russes vivraient à Strasbourg, dont 600 étudiants provenant de la Communauté des Etats indépendants.

Le russe à l’Université de Strasbourg : année 2008-2009, 78 étudiants spécialistes de russe (Licence, Master, DU)

Association des Russes de l’Université de Strasbourg : arus_strasbourg@yahoo.fr

Date d’entrée de la Russie au Conseil de l’Europe : 28 février 1996

La Russie “culturelle” à Strasbourg:

La Maison Russe à Strasbourg 16, rue Sarlat www. rdomstrasbourg. ucoz.com

Association Culturelle Russe de Strasbourg 8, rue Livio www. artradouga.org

Communauté active, illustré par exemple par le [Ciné Club Russe de Strasbourg|http : //www. cine-russie-strasbourg.fr/|fr] qui organise une projection mensuelle de films russes en VOST. De plus des Quinzaines du cinéma russe sont présentées chaque année au public strasbourgeois au Cinéma L’Odyssée

A savoir sur la Russie : Si vous décidez d’aller en Russie, il faut garder à l’esprit un trait de caractère qui est assez typique des Russes : n’étant pas hypocrites, il sera rare de voir des Russes se répandre en formules de politesse. Ceci peut paraître froid mais ils vous feront un tel accueil que le voyage vaudra forcément la peine d’être recommencé.

Consulat Russe à Strasbourg Consulat général de la Fédération de Russie à Strasbourg 5, place Brant 67000 Strasbourg

__Représentation permanente de la fédération de la Russie auprès du Conseil de l’Europe : __ 75 Allée de la Robertsau 67000 Strasbourg

igor-gaom-fonctionnaire-bosnie.jpgN. T.

Igor Gaon, fonctionnaire, Bosnie

« Je ne me suis jamais senti étranger ici. Quand je suis arrivé, Strasbourg est immédiatement devenue ma ville, ma vie. Tu ne peux pas être plus intégré qu’ici, c’est une ville super accueillante.  » Photo : © David Tett pour Multikulti on the ground par cafebabel.com

Population : 4 millions d’hbts Capitale : Sarajevo Langues officielles : bosniaque, serbe et croate

La Bosnie-Herzégovine a adhéré au Conseil de l’Europe le 24 avril 2002. La Bosnie-et-Herzégovine a été reconnue comme candidat potentiel à l’adhésion à l’UE en 2003.

La culture bosniaque est révélée à l’étranger avec notamment l’écrivain bosniaque Ivo Andric, récompensé par le prix Nobel de littérature en 1961, pour son roman Le pont sur la Drina.

Chaque année, Sarajevo accueille le Festival du film en août. Les réalisateurs Danis Tanovic et Jasmila Zbanic se sont tous deux distingués, le premier pour « No Man’s Land » sorti en 2001 et qui a reçu l’Oscar du meilleur film étranger, la seconde récompensée par l’Ours d’Or du meilleur film du 56ème festival de Berlin 2006 pour son premier long métrage de fiction ‘Grbavica’.

Adresse de la représentation permanente de la Bosnie-Herzégovine auprès du Conseil de l’Europe 16 allée Spach 67000 Strasbourg

N. S.