[Spécial Noël] La team cafébabel Bruxelles !

Article publié le 1 décembre 2017
Article publié le 1 décembre 2017

Vous montrer l'Europe dans la vraie vie, c'est notre mission chez cafebabel. Vous connaissez déjà nos articles, notre Twitter et nos photos Insta. Mais on parie que vous avez encore plein de choses à découvrir sur nous ! Alors on se prend tout le mois de décembre pour présenter les petits lutins de la fabrique cafebabel Bruxelles.

Laura, 30 ans, est la plus ancienne des membres de Cafébabel. L’aventure commence en 2013, lorsqu’avec deux amies elle accepte de prendre les rênes de l’association à Bruxelles. D’abord comme vice- présidente puis comme présidente à partir d’octobre 2015. Pour elle, Cafébabel était l’occasion d’organiser des événements (débats, conférences, ciné-débat, soirée, expo) pour sensibiliser la jeunesse sur des causes qui lui sont chères et sur le rôle de l’Union européenne par rapport à ces sujets.

Présidente ça veut dire quoi ?

“Keep the money going” ! En tandem avec le trésorier, le rôle de la présidence est trouver des fonds pour faire vivre l’association, payer les locaux, les frais et les stagiaires (et oui nous essayons tant bien que mal de rémunérer nos stagiaires). C’est aussi prendre avec le conseil d’administration, les grandes décisions stratégiques. Enfin, j’ai un rôle spécifique dans l’organisation d’événement que je supervise, parce que j’aime ça !

Un souvenir cafébabel Bruxelles ?

Notre débat sur le TTIP que nous avions organisé (sans faire attention) le jour du match de la coupe du monde Belgique-Algérie en juin 2014. Un monde fou dans le bar place du Luxembourg et nous occupions le premier étage... Nous devions repérer les potentiels participants (sans drapeau belge sur les joues) pour les diriger vers la salle. Finalement le débat s’est bien passé et la salle était comble. Nous étions juste coupés par moment par les cris des supporters!

Si tu pouvais ouvrir la page de cafébabel sur l'ordi d'une célébrité, ce serait qui ?

Gérard Depardieu.

Ton pire cadeau de Noël ?

Un pyjama.

Ton must-have de Noël ?

Deux jours de spa dans un endroit sympa.

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Sous la neige d’office !

Anaëlle, 22 ans, est à cafebabel depuis septembre. Sa passion ? Réaliser des vidéos, faire de la photo et surtout, boire des jupi en terrasse.

Chargée de communication et d'images ça veut dire quoi ?

Réaliser des vidéos à la qualité irréprochable pour cafebabel et prendre de jolies photos des réunions éditoriales. Je vous proposerai aussi de super évènements à partir de janvier.

Ton expérience la plus marquante à Cafebabel Bruxelles ?

Je pense que ça restera le tournage du « Meet My Hood Flagey », qui m’a demandé du fil à retordre à cause de cette satanée météo Bruxelloise. Plusieurs jours de tournages, à être à l’affût d’un rayon de soleil, pour finalement avoir une vidéo de 5-6 minutes. Mais le résultat me plaît beaucoup et j’ai beaucoup appris en le faisant, je le referai donc les yeux fermés !

Si tu pouvais ouvrir la page de cafebabel sur l'ordi d'une célébrité, ce serait qui ?

Je pense que je montrerais le site à Marine le Pen, pour lui montrer ce qu’est vraiment l’Europe, et que le partage des cultures est une richesse.

Ton pire cadeau de Noël ?

Mes parents m'ont offert un attirail de femme de ménage à Noël pour mes 5 ans, parce que je ne rangeais jamais ma chambre. Ils espéraient que ça influencerait mon tempérament...

Ton must-have de Noël ?

J’adore tout ce qui est avant Noël : emballer les cadeaux et les cacher, faire le sapin, faire des gâteaux, porter son premier pull de Noël, ça c’est un must have !

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Sans hésiter, sous la neige ! Pourtant, je n’aime pas faire de ski, mais j’aime encore moins les climats tropicaux.

Oriana, 22 ans est chez cafébabel Bruxelles depuis presque 2 ans. Ses passions ? Binger des séries et boire des litres de thé.

Chargée de communication et des évènements ça veut dire quoi ?

En gros, c’est moi la responsable du développement de la communication de la locale à Bruxelles, que ce soit sur les réseaux sociaux ou à travers des évènements. Le but c’est de développer notre réseau et que les gens entendent parler de nous.

Un souvenir cafébabel Bruxelles ?

C’est toute la couverture qu’on a pu faire du Brexit. Je me souviens le matin même des résultats, j’avais dû me lever à 5h30 pour courir au Parlement européen (bien sûr le métro ne fonctionnait pas ce jour-là) et assister à la conférence des présidents, alors que la veille on était restés debout assez tard pour faire ce papier. S’en est suivi mon premier Conseil européen, le spécial Brexit. J’étais épuisée à la fin de ce mois !

Si tu pouvais ouvrir la page de cafébabel sur l'ordi d'une célébrité, ce serait qui ?

Classique mais inévitable : Jean-Claude Juncker pour lui montrer comme les jeunes parlent si bien d’Europe et la voit. Quoique, ça pourrait marcher avec Marine Le Pen aussi non ?

Ton pire cadeau de Noël ?

Il en faut tellement peu pour me faire plaisir que j’ai même pas le souvenir d’un cadeau m’ayant déçu.

Ton must-have de Noël ?

Les petits plats végétariens que ma grand-mère prépare spécialement pour moi le jour de Noël.

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

LA NEIGE ! Une des plus grandes tristesses de ma vie est d’avoir déménagée dans le Sud et devoir fêter Noël par plus de 15° parfois. Mais bon, maintenant je suis à Bruxelles, tout va bien.

Isaure, 23 ans, a débarqué dans la grande famille cafébabel en septembre.  Passionnée par des choses aussi diverses que l’environnement, l’éthique, l’Europe ou la pâtisserie, elle est déjà à la recherche de son nouveau sujet obsessionnel du moment.

Coordinatrice éditoriale, ça veut dire quoi ?

Ça signifie proposer des sujets d’articles aux contributeurs, suivre la progression des articles, les éditer, écrire mes propres papiers et bien plus encore !

Ton expérience la plus marquante à Cafebabel ?

Je dirais que c’est le premier tournage du « Who cares » sur les sugar daddies à Bruxelles. Il faisait super froid, il pleuvait, je n’avais jamais parlé devant une caméra. Mais finalement on s’en est assez bien sorties et surtout on s’est éclatées à le faire !

Si tu pouvais ouvrir la page de cafebabel sur l'ordi d'une célébrité, ce serait qui ?

Je pense à tous les dirigeants européens qui n’arrêtent pas de se plaindre que l’Europe n’intéresse personne parce qu’elle est trop complexe. C’est faux ! L’Europe intéresse potentiellement tout le monde, tout dépend de la façon dont on la présente.

Ton pire cadeau de Noël ?

Comme les cadeaux sont souvent offerts par des personnes proches, je ne peux pas me prononcer, parce que l’intention est toujours bonne.

Ton must have de Noël ?

Le moment juste avant le repas de Noël, avant que les invités arrivent. Tout est prêt et on a en même temps les odeurs du repas, du sapin, des bougies. Mais tout est encore calme, comme suspendu.

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Je suis haut-savoyarde, est-ce qu’on me pose vraiment la question ?

Lucas, 26 ans, a intégré l’équipe de Cafébabel Bruxelles il y a deux ans. Désireux de promouvoir le journalisme participatif et associatif, il y a trouvé des personnes ouvertes et a souhaité continuer à s’investir dans la vie de l’organisation.

Secrétaire général ça veut dire quoi ?

On veille au bon fonctionnement de la vie de l’association. Cela passe par l’accueil de nouveaux bénévoles, la rencontre avec d’autres organisations et la coordination d’événements.

Un souvenir Cafebabel Bruxelles ?

Mon souvenir le plus marquant est sans aucun doute la couverture du référendum sur le Brexit, à Londres, quand j’étais stagiaire pour Cafébabel. Trois jours très intenses à crapahuter dans la capitale britannique…. Jusqu’aux résultats.

Si tu pouvais ouvrir la page de cafebabel sur l’ordinateur d’une célébrité, ce serait qui ?

Plutôt qu’à une célébrité, je préférerais le montrer à des milliers d’anonymes qui ne croient plus en l’Europe, afin qu’ils reconsidèrent éventuellement leurs opinions.

Ton pire cadeau de Noël ?

Du chocolat.

Ton must-have de Noël ?

Du fromage à foison !

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Détestant profondément la chaleur et étant un amoureux du froid, la réponse ne fait guère de doute : la neige !

Marjolaine traîne dans les locaux Cafébabel depuis plus de 3 ans. Elle commence par écrire sur l’environnement et l’énergie avant d'intégrer l’équipe de Bruxelles. En tant que représentante Babel Belgique, elle fait la promotion de notre bureau auprès des autres rédactions de Babel International. Sa passion? La danse africaine et les séries danoises.

Responsable édito, ça veut dire quoi ?

Ça revient à mettre des lunettes "Cafébabel" dès que je lis un article de nos contributeurs. Pour moi, c'est aussi s'assurer qu'on apporte quelque chose d’original et de juste dans le chaos médiatique actuel où il est difficile pour tout média de trouver sa place. Je fais aussi partie du directoire de Cafébabel international, organe stratégique composé de toutes les équipes babéliennes actives en Europe, où je représente la team Belgique.

Un souvenir Cafébabel Bruxelles ?

Pour moi, c’est mon entretien VIP avec le duo de hip hop américain Mobb Deep. C'était au festival de Dour en juillet 2016. On m’a donné 10 minutes au lieu de 30, j'ai dû m'expliquer avec un manager très stressé avant d'arriver en backstage, et on entendait déjà les spectateurs clamer avant leur montée sur scène. J’ai été marquée par leur engagement dans le mouvement 'Black lives matter' et leur cynisme quelques mois avant l'élection de Trump.

Si tu pouvais ouvrir la page de cafebabel sur l'ordi d'une célébrité, ce serait qui ?

Margrethe Vestager, la Commissaire (danoise) à la compétitivité, pour la distraire des affaires de concurrence déloyale en Europe.,

Ton pire cadeau de Noël ?

Une tasse de très mauvais goût offerte par une ex-collègue. Secret Santa, c'est pas rigolo pour tout le monde.

Ton must-have de Noël ?

Des clémentines, des pyrénéens et 'The peep show' (série britannique ndrl) en fond.

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Dans le froid glacial sans hésiter. Rien de tel qu’une brise scandinave pour te réveiller.

Caroline, 25 ans est chez cafebabel depuis 2 ans. Elle est écartelée entre deux passions : regarder Keeping up with the Kardashians et écouter France Culture.

Responsable édito ça veut dire quoi ?

Ça veut dire être gardien de la ligne éditoriale. C’est-à-dire que je recadre les articles qui partent dans tous les sens et je m’assure qu’ils aient tous une approche « Babel ». En tant que rédactrice je les corrige aussi un peu sur le style.

Un souvenir Cafebabel Bruxelles ?

J’ai eu la chance de participer au dernier Conseil Européen de David Cameron, celui qui a eu lieu juste après le référendum sur le Brexit au Royaume-Uni, le 23 juin 2016. Je n’oublierai jamais l’excitation de vivre ce moment historique de l’intérieur mais aussi le sentiment de tristesse et d’impuissance qui s’est emparé de nous tous, à mesure que la nouvelle devenait réelle.

Si tu pouvais ouvrir la page de cafebabel sur l'ordi d'une célébrité, ce serait qui ?

Nicolas Demorand (anchorman de la matinale de France Inter, ndlr.), pour lui montrer que les jeunes croient plus en l’Europe que ce l’on entend et qu’ils la font vivre tous les jours.

Ton pire cadeau de Noël ?

Un énième bibelot qui prend la poussière chez mes parents.

Ton must-have de Noël ?

Les repas où on ne s’entend plus parler tellement on est nombreux et où l’on se marre pendant des heures et des heures.

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Un noël sous les cocotiers ça me donnerait des angoisses de changement climatique phase terminale. Je choisis la neige, direct.

Quentin, 27  ans, est à cafebabel depuis bientôt quatre ans. Sa passion ? Parler de sa Bretagne natale. Manger des crêpes. Il essaye aussi de se remettre au vélo.

Trésorier ça veut dire quoi ?

Les sous ! Ma mission principale pour Babel Belgique c'est trouver des financements pour faire vivre l'association, payer les locaux, les frais et contribuer à la rémunération des stagiaires. C'est aussi dire non aux demandes loufoques.

Ton expérience la plus marquante à Cafebabel Bruxelles ?

L'administration belge.

Si tu pouvais ouvrir la page de cafebabel sur l'ordi d'une célébrité, ce serait qui ?

Didier Super.

Ton pire cadeau de Noël ?

Sans commentaire.

Ton must-have de Noël ?

Rien faire. Mis à part les balades sur la plage avec mon chien.

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Sous la neige si j'ai des skis sous les pieds, sous les cocotiers si c'est des palmes.

Aubry. Actif depuis près de 4 ans, je suis le seul représentant belge de l’équipe de cafebabel Bruxelles et fier de l’être! Habitant à Anvers, j’ai moins l’occasion de venir physiquement à Bruxelles, mais je suis toujours là pour aider, que ce soit pour modérer des débats ou pour organiser la couverture de festivals de musique!

Vieux loup de mer, ça veut dire quoi ?

Ça veut dire que j’ai assuré la gestion des réunions éditoriales pendant plus de deux ans. J’ai également lancé la section festivals, car la Belgique, c’est LE pays des festival de musique! Je suis toujours prêt à porter un coup de main quand besoin. Journaliste pro, je suis aussi là pour filer des contacts belges, assurer la modération de débats en français et en néerlandais ou balancer une analyse de la politique belge (souvent surréaliste)!

Un souvenir Cafébabel Bruxelles ?

Il y en a tellement… Si je devais en choisir un, je pense que ce serait mon reportage en Lituanie sur les préparatifs à l’entrée dans l’euro dans le cadre du programme EU in Motion avec le réseau cafebabel. Je suis parti à Kaunas avec 5 journalistes de toute l’Europe. Grâce à l’équipe locale, on a découvert les coins méconnus de cette ville lituanienne, on est même sorti en rave party en plein milieu des bois!

Si tu pouvais ouvrir la page de cafebabel sur l'ordi d'une célébrité, ce serait qui ?

Nigel Farage. Même si c’est cause perdue et qu’il a déjà foutu le souk en partant lâchement sans assumer les conséquences de ses actes...

Ton pire cadeau de Noël ?

Des cures-dents en métal… Mais c’est ma grand-mère qui me les offerts, alors respect.

Ton must-have de Noël ?

L’After Noël avec mes amis après le dîner en famille où on fait la fête jusqu’à 7 heures du mat’!

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Sous la neige! Au haut des pistes de ski, en terrasse avec un vin chaud en train de savourer une fondue... Ça c’est le pied!

Pascal, 31 ans, membre de Cafebabel depuis bientôt 4 ans, ancien secrétaire général de l’antenne bruxelloise. Ses passions : le transhumanisme et l’exploration spatiale. Essayer de résoudre l’équation de Drake, aussi.

Membre du CA bénévole, ça veut dire quoi ?

Difficile à dire. Mon travail est comme celui de la femme d’un célèbre candidat malheureux à la présidentielle française : quelque chose « de moins tangible, de moins matériel, mais qui est pour autant tout aussi réel ». À ceci près que je suis bénévole.

Un souvenir de cafébabel Bruxelles ?

L’organisation d’un évènement au Parc du Cinquantenaire en 2015. Une stagiaire particulièrement débrouillarde avait eu contre toute attente l’autorisation de la ville d’utiliser une partie gigantesque dudit parc pour organiser un festival répondant au doux nom de ‘NaturEurArt’ et dont l’objet était d’allier la nature à l’art européen. Des Babéliens avaient dû aller chercher des tonnelles au fin fond de la Belgique la veille et les installer au chant du coq dans la douleur et sous la pluie. Au final, on s’était retrouvés avec quatre ou cinq tentes plantées de manière éparse dans le parc – avec un artiste devenu maître dans l’art pornographique. Ce qui nous avait causé quelques sueurs froides quand on voyait des parents avec leurs bambins s’approcher.

Si tu pouvais ouvrir la page de cafébabel sur l’ordi d’une célébrité, ce serait qui ?

Tintin, pour avoir un retour critique d’un reporter qui n’a jamais terminé un seul papier.

Ton pire cadeau de Noël ?

Une bourriche d’huîtres.

Ton must-have de Noël ?

Un déshumidificateur.

Noël sous les cocotiers ou sous la neige ?

Sous la pluie, comme ça, je ne suis jamais déçu.