Soyeux Chabal

Article publié le 11 octobre 2007
Publié par la communauté
Article publié le 11 octobre 2007
Les filles aussi aiment le rugby. Tandis que leurs alter ego masculins se transforment en gougnafiers tonitruants et imbibés lors des retransmissions des matchs de la Coupe du Monde 2007, ces demoiselles ont d’autres options.

Reluquer discrètement fessiers saillants, moues langoureuses ou poses concupiscentes des Dieux du Stade, côté coulisses. Ou réinterpréter de façon très personnelle la ‘chabalmania’ provoquée par le joueur n° 7, véritable messie du bulbe pileux. Histoire de relativiser le foin médiatique autour de Sébastien Chabal, alias le ‘Jésus touffu' des terrains, je ne résiste pas à l'envie de vous faire part de la petite foucade qui fait actuellement fureur sur le Net et circule de mails en blogs. Si l'Oréal ne lui propose pas un contrat après ça...

 « Une fervente adepte du XV de France se rend pour une visite de routine chez son gynécologue. Lors de l’examen, le brave docteur réalise que chacune des cuisses de sa patiente est ornée d’un tatouage consacré à certains 'membres' de l’équipe nationale. L’aine droite par exemple est dédiée au ténébreux Christophe Dominici tandis que l’autre est agrémentée de l’effigie de l'ailier croquignolet Aurélien Rougerie. Contaminé par l’enthousiasme sportif de sa patiente, le médecin-supporter se pique soudainenent d’embrasser ces tatouages, histoire de porter chance aux Bleus pour la demi-finale. Après s’être exécuté, il se lève et s’apprète à regagner son bureau lorsque sa patiente s’écrie : ‘Et à Chabal, on ne lui fait pas un petit bisou ?’ »

C'est vrai, après tout, il le vaut bien.

(Crédit : DeputyFred/flickr )