SOS grosses chaleurs : les points fraîcheurs en Europe

Article publié le 25 juillet 2017
Article publié le 25 juillet 2017

Le mois d'août approchant et les grosses chaleurs avec, les Européens vont devoir trouver des refuges de fraîcheur dans leur capitale. Petit tour d'horizon des spots qui peuvent sauver de l'insolation.

À Paris, depuis ce mois de juillet 2017, il est possible de piquer une tête dans le Bassin de la Villette. Une première depuis 1923, date à laquelle la baignade est interdite dans les eaux vives de la capitale. Un rêve qu'avait caressé l'ancien président de la République Jacques Chirac, lorsqu'il avait promis de rendre à nouveau accessible la baignade dans la Seine. Avec un quota de 1 000 baigneurs par jour, le Bassin de la Villette risque d'être rapidement prit d'assaut. 

En plein coeur de Londres, dans le célèbre poumon de verdure qu'est Hyde Park, se trouve le Serpentine Lido. Là, tout n'est peut-être pas qu'ordre et beauté, mais dès le mois de mai, luxe, calme et volupté sont au rendez-vous autour de ce lac artificiel qui a accueilli l'épreuve de triathlon des Jeux Olympiques de 2012. 

Dès ce vendredi 28 juillet, les Romains, de leur côté, risquent de connaître 8 heures de pénurie d'eau par jour. Conséquence d'un mois de sécheresse en Italie, la pression des robinets a été réduite dans la capitale. L'alternative serait de se désaltérer dans la fontaine de Trévi, comme dans la célèbre scène de Dolce Vita de Federico Fellini. Mais ce serait risquer une amende - qui oscille entre 40 à 240 euros - de la Ville de Rome, qui priorise la protection des fontaines. C'est donc à 20km au sud-est, au lac d'Albano, que les Romains vont se rafraîchir.

Varsovie n'est également pas à l'abri des pics de chaleur. Pour faire face, les Polonais s'échangent des bons plans sur le Net et, le spot récurrent, n'est autre que le parc Lazienki ou « parc des bains ». Avec ses multiples palais royaux, il est aussi un centre culturel névralgique de la ville.

Avec des températures au dessus des 30 degrés au mois d'août, la canicule peut rapidement se faire ressentir à Madrid. Le parc du Retiro, avec ses fontaines et son grand bassin, permet aux Madrilènes de retrouver un peu d'ombre en plein centre-ville.

Dans le sud de Bruxelles, aux abords de la forêt de Soignes, le bois de la Cambre est le refuge favori des Belges en mal de fraîcheur. Même les cycliste de la 38ème édition du Tour de Wallonie sont passés, ce 25 juillet, par ce poumon vert.

Enfin, pour les Berlinois, difficile de faire un choix, tant les parcs et lacs sont nombreux en ville. Et si l'idée venait à se baigner dans le fleuve Spree, Berlin, contrairement à Paris, n'a pas créé de bassins à l'eau filtrée mais a prévu une piscine flottante : Badeschiff