Sortez le barbecue!

Article publié le 3 juillet 2009
Article publié le 3 juillet 2009
En été, l’homo sapiens moderne enfile son tablier et fait chauffer son grill. Installé autour du feu, comme le veut la tradition de ses ancêtres, il cuisine pour lui et les siens.

Après la période communiste en Europe centrale et orientale, par manque d’équipement approprié, on se contentait souvent d’allumer un feu de camp. Aujourd’hui, les saucisses piquées sur un bout de bois ont été remplacées par une véritable mode du barbecue. Cette tradition ancestrale provient du mot caribéen « barabicu » (en américain « barbecue »), qui signifie « lieu saint pour le feu ». Cette façon de préparer le repas sur le feu, en plein air, est donc, pour ainsi dire, originelle et la nature recèle d’idées pour les grillades. 

Carnivore ou patator

En général, on grille du poisson (dans les pays côtiers) et de la viande. Beaucoup de viande. Et c’est bien ainsi : pas besoin de graisse supplémentaire pour cuire la viande au barbecue. Il suffit d’embrocher une pièce de bœuf (quatre centimètres d’épaisseur), de saler, de poivrer et d’ajouter du thym. Jusqu’ici tout va bien. Mais les divergences d’un pays à l’autre surgissent dès lors qu’il s’agit de savoir combien de temps la viande doit rester sur le feu. En Allemagne, on la fait cuire environ quatre minutes de chaque côté. En France, c’est quasiment moitié moins. La préparation des brochettes hongroises pose encore davantage de problèmes, puisqu’elles contiennent du veau, du bœuf, du porc ainsi que des morceaux de poivron et d’oignon…

« Cette tradition ancestrale provient du mot caribéen 'barabicu' qui signifie 'lieu saint pour le feu'»

Malheureusement, les délicieux biftecks, crevettes à la sauce citron ou encore le boudin blanc se mangent souvent seuls, sans légumes. Les pommes de terre en papillotes, quoique bonnes pour la santé, ne suffisent pas. En Pologne, depuis la fin de la période communiste, pendant laquelle les pommes de terre (parfois à cause de l’absence de viande) étaient devenues le seul aliment préparé sur le grill, la viande revient à la mode, et l’on en mange de plus en plus. Alors on en profite pour inventer, expérimenter de nouvelles façons de cuisiner au barbecue. Cela peut être aussi simple que d’envelopper un camembert, de la feta ou un 'oscypek' (fromage de chèvre des montagnes polonaises, ndlt) dans de l’aluminium. On peut y ajouter des légumes grillés ou des baies rouges. Pas besoin de se lancer dans du poulpe grillé pour sentir le goût de la Grèce… Et les tortillas espagnoles ou les pitas aux légumes grillés sont toujours aussi bonnes à l’autre bout du monde. 

Conseils diététiques 

La cuisine au barbecue semble être un jeu d’enfants, mais ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Il faut éviter d’utiliser du bois de conifères, car il donne beaucoup de fumée. Saupoudrer de copeaux le charbon de bois est une bonne idée, mais mieux vaut que ce soit des copeaux de feuillus ! Ensuite, même si la viande grillée est effectivement bien meilleure pour la santé que la viande à la poêle, il faut savoir que la viande salée ne se grille pas, sous peine de libérer des substances nocives. Par ailleurs, des chercheurs américains ont découvert que la viande marinée cuite au grill aide à éliminer les substances cancérigènes.

Où, quand, comment ?

L’odeur persistante de la viande grillée n’est pas du goût de tout le monde. C’est pourquoi le mieux est d’installer son barbecue dan son jardin ou sur un bout de terrain isolé. En dépit des apparences, il n’y a pas que la viande qui se cuise au barbecue. Les pommes ou les bananes au jus de citron, au sucre de canne et à la cannelle sont aussi un délice à grignoter en entrée. Pour le plat principal, je recommande les beignets d’aubergine ! Profitons vite des longues et chaudes soirées qui s’annoncent...

Recette : les beignets à l’aubergine

2 aubergines 5 cuillères à café de persil 4 gousses d’ail Huile d’olive 100 g de parmesan (ou de fromage de brebis) Sel, poivre

Après avoir salé les rondelles d’aubergine (0,5 cm d’épaisseur), laisser reposer pendant une demi-heure, puis mettre à ramollir sur le grill. Ensuite, enduire les rondelles du mélange suivant : parmesan (ou fromage de brebis), persil, ail et huile d’olive. Saler, poivrer, plier les rondelles et les planter sur des cure-dents. Poser sur le grill. Encore cinq petites minutes d’attente et vous connaîtrez un pur plaisir gustatif !