Sommet européen d'octobre: accalmie entre deux tempêtes?

Article publié le 18 octobre 2012
Article publié le 18 octobre 2012
Par Léna Simon (en direct du Sommet) Ces jeudi et vendredi 18 et 19 octobre, les chefs d’État et de gouvernement réunis au Conseil européen ont prévu de discuter essentiellement de questions économiques Lors de cette réunion bi-semestrielle, une première étape sera la tenue du Sommet social tripartite.
Ce sommet constitue un lieu de discussions entre représentants des employeurs (BusinessEurope), représentants des travailleurs (la Confédération européenne des syndicats), ceux des institutions européennes (Herman Van Rompuy, José Manuel Barroso, ainsi que le Commissaire à l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, László Andor) et les représentants de la Troïka (les chefs d’État et de gouvernement et leurs ministres de l’emploi chypriotes, irlandais et lituaniens). L’objectif sera cette fois de débattre d’actions à mener afin de promouvoir la croissance, l’emploi et la cohésion sociale dans le contexte de crise qu’est le nôtre.


Ce sommet sera suivi, dans un deuxième temps, des sessions de travail à proprement parlé de nos dirigeants européens. Ces derniers seront amenés à discuter lors de ce Conseil européen:

de l’Union économique et monétaire (dont notamment l’union bancaire et le mécanisme unique européen de surveillance bancaire); des avancées effectuées dans la mise en place du Pacte pour la croissance et l’emploi adopté lors du Conseil européen précédent; des différents partenariats stratégiques que développe l’Union européenne avec certains de ses partenaires clés (notamment la Chine, dont le sommet s’est déroulé le 20 septembre dernier); ainsi, sans doute, que de questions de politique étrangère telles la question syrienne, la situation au Mali ou la question nucléaire iranienne persistante.

Contrairement aux éditions précédentes où la pression était forte sur les épaules des dirigeants européens, la survie de l’Union n’est pas ici en jeu. Il s’agira donc d’un sommet parmi d’autres sur la voie de la reprise financière, économique et sociale de l’Europe. Une sorte d’évaluation des travaux lancés en juin et nécessitant une décision en décembre. Sans grands enjeux, nous ne pouvons cependant pas nous préserver de toute surprise qui pourrait y surgir.


L’équipe de cafebabel.com Bruxelles, composée de huit journalistes de cinq nationalités différentes, sera sur place pour vous tenir informés de l’évolution de ces discussions et vous faire parvenir des scoops et autres informations de première fraîcheur! Suivez-nous donc sur twitter et facebook pour être les premiers au courant!

(Crédit photo: © Conseil européen)