Sevilla en Swing en la estación del azahar

Article publié le 21 août 2015
Article publié le 21 août 2015

Dixie, Swing, Claqué (Tap), Vintage, Manouche… Á partir de demain vendredi 10 avril et jusqu'au dimanche 12, ces mots feront partie des plus entendus dans les rues de Séville. Une ville qui, petit à petit, démontre qu'il est possible d'allier tradition et innovation.

Au beau milieu du printemps, quasi monopolisé par la Semaine Sainte et la Feria d'Avril, le patrimoine culturel des résidents et celui des étrangers s'unissent lors de ce qui sera la III édition du Sevilla Swing Festival.

Après l'immense succès en termes d'affluence du public et de répercussion médiatique des deux derniers festivals, cette troisième édition sur le point de commencer promet d'être fantastique car cette fois, la ville capitale ne sera pas la seule à profiter de ce spectacle de danse et de musique, la périphérie sera également témoin de l'ouverture artistique qu'est en train de vivre, tout doucement, ce sud paradisiaque et, parfois, trop centré sur les grandes villes.

Concerts

Les concerts du samedi 11 au Teatro Alameda seront le moment fort du programme de l'évènement. The Dixie Ticklers ouvriront le bal. Il s'agit d'un groupe originaire de Londres qui recrée le dixieland, le jazz traditionnel de la Nouvelle-Orléans, tout en misant sur un style contemporain et moderne. Le second groupe à passer samedi est basé à Madrid et c'est un quartette, Ménilmontant Swing, dont le nom fait honneur à Ménilmontant, un quartier de la ville de Paris dans lequel on a l'impression d'être plus près du ciel. L'objectif de leur groupe: diffuser le swing manouche.

Mais la musique, et son inévitable mouvement contagieux, ne se cantonneront pas seulement aux mur d'un théâtre car le dimanche 12, en plein centre du village de Gines, le festival se déplace dans la périphérie de el Aljarafe où divers musiciens, tels que Van Moustache, régaleront les passants avec de la paella gratuite pour accompagner le tout. Et comme le swing ne se comprend pas sans mouvement, entre deux groupes, ce même dimanche, il y aura une petite démonstration de Claqué (Tap Dance) organisée par DaMTe, un style de danse très lié au jazz et au swing, lors de laquelle enfants et adultes pourront taper du pied sur le sol à contretemps.

La danse du LindyHop

Swing et LindyHop, LindyHop et Swing, deux faces d'une même pièce inévitablement unies. Le boom de danseurs de LindyHop qu'il y a eu à Séville au cours de ces dernières années embellit chaque fin de semaine les zones du centre-ville. Une danse très sociale et amusante dont le succès se traduit par l'affiche "complet" que l'école de la Sevilla Swing Dance doit coller dans les salles des classes qu'elle propose pour les débutants et les initiés durant les journées frénétiques de l'évènement.

Mode et inspiration en mouvement

Cet évènement pourrait être considéré comme un exemple de matière plurisciplinaire puisqu'il rassemble toutes les possibles manifestations artistiques qui sont à l'origine de la musique Swing. Le Swing Market est un bon exemple du retour à la mode vintage que des marques telles que Lavique, Marilene D'Sastre, Swingz Lindy Shoes, Slide&Swing, Patricia Buffuna ou Canotieh ont estimé tout à fait actuelle et qui rappelle les années 20. 

L'association Garabattagge Ilustra réalisera durant les cours de danse des dessins qui seront montrés à la fin du festival. Mais le pouvoir de l'image ne se cantonnera pas qu'aux tableaux. Une séance photo aura également lieu, toujours pendant les leçons de danse, dirigée par Aprendiendo sobre fotografía. Au vu du programme, nous pourrions comparer ce grand évènement à n'importe quel autre festival européen se déroulant en Suède, en Allemagne ou en Italie, ce qui nous fait dire que nous assistons à une évolution acclamée et bievenue dans un  Sud qui va bien au delà de la tradition.