Séminaire: "Un nouveau journalisme pour une nouvelle Europe", 7 décembre 2013, 9h-4h30 @IHECS Brussels

Article publié le 6 décembre 2015
Article publié le 6 décembre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Il n'a jamais été aussi facile d'accéder à l'information qu'aujourd'hui. Avec Internet et les réseaux sociaux, le citoyen européen dispose d'une grande quantité d'informations sur l'Union Européenne et est en relation directe avec ces institutions. Paradoxalement, le fossé continue de se creuser entre cette Union Européenne et ses citoyens.

Les médias de masse se résignent et ne fournissent des informations que très limitées sur les affaires européennes, si l'on en croit les strictes exigences entraînées par la complexité des sujets européens, leur caractère très institutionnel et leur manque de politisation et de personnalisation.

La couverture médiatique plus spécialisée existe néanmoins, par l'intermédiaire du correspondant européen pour les presses nationales et du média européen hautement spécialisé. Seul problème : seule une minorité de citoyens disposent de cette information, c'est-à-dire ceux qui lisent un quotidien ou un hebdomadaire national, qui surfent sur des sites spécialisés ou lisent la presse européenne ultra-spécialisée.

Et pourtant, ces presses plus techniques et spécialisées relèvent d'une information quasi-institutionnelle. Le Professeur Olivier Baisnée, dans « Le Corps de presse accrédité auprès de l'UE, en quête d'Europe : Médias européens et médiatisation de l'Europe » écrit que « le journalisme institutionnel s'apparente à des habitudes professionnelles similaires à celles de « clercs » qui rapportent les activités quotidiennes des affaires européennes sans jamais ne leur accoller d'interprétation politique quelconque. La presse technique des affaires européennes ne souligne jamais la véritable nature politique des événements, ni n'aborde les combats et les intérêts en jeu. Ces journalistes… font largement usage des discours que les institutions produisent sur elles-mêmes. »

Ainsi, le déficit démocratique de l'Europe semble croître sous le manque d'information concernant les problèmes du pouvoir européen. Ce fossé se creuse au détriment des citoyens, car une grande partie des décisions sociales, politiques et économiques dépendent de l'Europe.

Les études de l'Eurobaromètre sont la preuve d'un tel fossé : elles dévoilent que seulement une petite partie des citoyens européens se sentent décemment informés par leur média national ; une grande majorité aimerait l'être davantage.

Le séminaire a lieu dans le contexte des élections européennes. Les élections européennes sont cruciales car elle décident de l'avenir de l'Union Européenne pour les cinq prochaines années.

C'est pour ces raisons que l'Association Culturelle Joseph Jacquemotte organise cette rencontre entre journalistes, professionnels des médias, militants et citoyens provenant de plusieurs pays différents du continent européen, afin de discusser des alternatives possibles.

Dans un commentaire sur le journalisme européen, qui traite des enjeux et des échanges d'expériences nationales et transnationales, nous nous donnons pour objectif de faciliter la réflexion pour être mieux informés sur les enjeux européens, pour aboutir à des propositions concrètes pour une alternative européenne du journalisme, et pour rendre possible une forme expérimentale de celui-ci et en exploiter les évolutions possibles.

Ainsi, le séminaire est conçu comme un lieu de partage des différentes expériences du journalisme et des perspectives nationales différentes en matière d'information sur l'Europe. Ce partage permet plusieurs choses :

- De mettre en perspective les décisions européennes sur les enjeux régionaux et nationaux,

- De donner une grille de lecture aux citoyens pour une meilleure compréhension de ces enjeux,

- De permettre aux citoyens de participer au débat public européen en pleine conscience de ces enjeux.

En partenariat avec Transform, la participation du pôle européen IHECS et le soutien de Fédération Wallonia Brussels. Samedi 7 décembre 2013, 9 heures – 16 heures 30 IHECS Rue de l'Etuve 58-60 1000 Brussels Registration required: acjj@skynet.be, avant le 5 décembre 2013

Vous trouverez davantage d'informations sur :

https://www.facebook.com/events/677710738920636/

http://acjj.be/activites/agenda/quel-journalisme-pour-une-autre.html