Ségolène Royal ne pourra pas cumuler les mandats

Article publié le 4 février 2009
Publié par la communauté
Article publié le 4 février 2009

En danger les plans de Royal pour se maintenir à flot politiquement parlant en se présentant aux élections européennes. Et tout pour une proposition à elle.

Ségolène Royal ne se résigne pas à disparaître de la scène politique. Même si elle reste encore Présidente de la région Poitou-Charentes, ceci ne suffit pas à sa volonté de se préparer pour briguer la présidence française une deuxième fois. À cette fin, elle s’est proposée pour diriger la liste de son parti, le PS, dans sa circonscription pour les élections européennes. Tout semblait bien, les collègues la faisaient disparaître de la scène nationale tout en profitant de sa capacité a attirer les voix des électeurs. Pourtant, son parti ne lui laissera pas faire aussi vite. La semaine dernière, Martine Aubry s’est réuni avec des centaines de cadres du Parti Socialiste pour s’accorder sur une ligne organisationnelle en vue des élections européennes qui interdise le cumul des mandats. C’est à dire que si Royal veut se présenter aux élections européennes elle devra abandonner son poste de Présidente du Poitou-Charentes. Cette dernière devra en plus obtempérer sans broncher, vu que c’était elle-même qui avait brandi cette idée du non cumul des mandats lors de sa campagne pour la Présidence de la République contre Nicolas Sarkozy. (Photo: Ségolène Royal pendant un meeting de sa campagne aux présidentielles - http://www.flickr.com/photos/gpaumier/)