Rroms : la France durement taclée par la Commission européenne

Article publié le 15 septembre 2010
Article publié le 15 septembre 2010
La Commissaire européenne à la Justice Viviane Reding a durement critiqué le gouvernement français pour sa politique d'expulsion des Rroms jusqu'à aller ester en justice. Pour pas mal de commentateurs européens c'est un ouf de soulagement tant la réaction de l'UE sur la stratégie de boucs émissaires de Sarkozy s'est faite attendre.

Der Standard - Autriche : Redding n'a pas d'égal dans le courage

Contrairement au président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, la commissaire européenne à la Justice Viviane Reding a clairement critiqué la politique menée par la France vis-à-vis des Roms, approuve le quotidien Der Standard : « Si l'on s'en était tenu à … Barroso, la gifle destinée à Paris n'aurait pas été si violente. Il y a une semaine, il est parvenu lors de son discours sur l'état de l'Union devant le Parlement européen à ne pas prononcer une seule fois le mot Rom. Reding s'était montrée aussi à ce moment-là très réservée, respectant l'orientation de son maître qui ne veut jamais entrer en conflit avec des chefs d'Etat et de gouvernement, encore moins avec l'irascible Nicolas Sarkozy. Reding a corrigé cela, d'une manière si claire qu'elle n'a pas d'égal et sans se préoccuper du fait qu'il s'agit de ses collègues de parti. C'est ainsi que les politiques doivent parler quand les droits fondamentaux sont en jeu et non uniquement lorsque l'on se trouve confronté à une xénophobie primitive, mais bien lorsque cela arrive sous un prétexte bureaucratique comme l'a fait le gouvernement parisien. Le populiste Sarkozy qui a voulu détourner l'attention des scandales en se servant de boucs émissaires est celui qui subit les plus grands torts. »

( Article publié le 15.09.2010)

Gazeta Wyborcza - Pologne : Effrayer, c'est gagner

Les critiques émises par la commissaire européenne Viviane Reding à l'encontre des expulsions de Roms hors de France est tout à fait justifiée, écrit le quotidien libéral Gazeta Wyborcza :  « C'est une honte !' La commissaire européenne Viviane Reding a ainsi enfin dit toute la vérité sur les expulsions des Roms hors de France. Le problème le plus grave dans ce pays n'est pas le chômage ou la criminalité des Roms mais la tentative de donner aux Français le sentiment qu'ils sont menacés par les étrangers. … Le président Nicolas Sarkozy a pris des leçons de Silvio Berlusconi. La coalition du Premier ministre italien a remporté les dernières élections en effrayant les Italiens avec une immigration de masse et une criminalité croissante alors même que les statistiques à cette période indiquaient un léger recul. »

Selon elle, la politique de la France envers les Roms est contraire aux valeurs de l'Union Européenne( Article publié le 15.09.2010)

De Standaard - Belgien : Enfin, on se réveille !

L'annonce selon laquelle la Commission européenne va poursuivre la France en justice pour sa politique envers les Roms est une initiative qui aurait dû être prise depuis longtemps, estime le quotidien De Standaard : « La Commission européenne ne peut pas ignorer les actions de la France. Le respect de l'égalité et de la dignité de tous les individus est l'essence même du projet européen, c'est la raison d'être de l'Union. L'UE n'est pas en premier lieu une zone de libre-échange. C'est une communauté de valeurs. … Nous n'avons pas le droit de nous éloigner des valeurs fondamentales même d'un millimètre. Personne ne doit avoir l'impression qu'il serait acceptable de jouer, ne serait-ce qu'un tout petit peu, avec les droits des citoyens. … La France, pays fondateur de l'Union européenne, fait preuve de manière éhontée d'irrespect vis-à-vis de la Commission européenne. L'attitude française est imprégnée d'arrogance, Paris a menti sans vergogne à la Commission. Cela a des répercussions sur le projet européen dans son ensemble … et c'est inacceptable. »

(Article publié le 15.09.2010)

The Daily Telegraph - Großbritannien: L'incroyable président qui rétrécit

Avec sa politique sur les Roms, le président français Nicolas Sarkozy fait du zèle auprès des rangs de l'extrême droite pour dissimuler l'échec de sa politique de réforme, écrit le quotidien conservateur The Daily Telegraph : « Le fait que Sarkozy ait dû faire un tel écart en direction de la droite reflète les difficultés que son gouvernement rencontre. … La période Sarkozy à l'Elysée a procuré un magnifique spectacle, particulièrement avec Carla Bruni à ses côtés. Désormais toutefois … apparaît le risque que l'on se souvienne plutôt des gros titres dans les tabloïds que de ses prestations législatives. Il était arrivé au pouvoir en tant que réformateur et avait promis une longue liste de mesures qui devaient remettre la France … économiquement et socialement sur pied. Mais il a cédé devant l'opposition. Sa réforme sur les retraites qui élève l'âge minimum de la retraite à 62 ans, déjà vertigineux, sera selon ses propos le dernier grand projet avant qu'il ne s'attelle à remonter ses résultats dans les sondages et à remporter les prochaines élections. »

(Article publié le 15.09.2010)

28 pays - 300 médias - 1 revue de presse. La revue de presse euro|topics présente les thèmes qui animent l'Europe et reflète sa pluralité d'opinions, d'idées et d'humeurs.

Photos: Une (cc) destempsanciens/flickr; Viviane Reding (cc) European Parliament/Pietro Naj-Oleari/flickr