Rome comme vous ne l’avez jamais entendue

Article publié le 4 juillet 2005
Article publié le 4 juillet 2005

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Au programme du festival « Juillet sonne bien » dans la capitale italienne, jazz, danses folkloriques, funky raï et soul entre autres. Des sons éclectiques pour une musique colorée et métissée.

Cet été, Rome se prépare à vivre au rythme de la musique. La troisième mouture de « Juillet sonne bien » propose un voyage parmi les sonorités les plus diverses de l'Italie, de l'Europe et du monde. C’est l'Auditorium du « Parc de la Musique » qui sera le théâtre de cet évènement. Cette véritable ville de la musique, imaginée par le célèbre architecte Renzo Piano, ambitionne « d’ imprégner le tissu urbain  » de culture. Le prix des billets varie entre 20 et 80 euros mais pour les jeunes et ceux qui choisissent un abonnement, il existe des réductions avantageuses.

Des notes de jazz, de percussions et de « glaciers »

L'affiche de « Juillet sonne bien » tend à harmoniser morceaux d’Europe et d’ailleurs. Pour le plus grand plaisir des oreilles. Le 15 juillet fera la part belle au jazz grâce à l’inimitable pianiste Keith Jarrett accompagné de Gary Peacock et de Jack DeJohnette. Qui s’effaceront devant l’Enrico Rava Quintet le 28. Place ensuite à l’électro le 30 juillet, avec les percussions du Talvin Singh Trio, un groupe qui mixe sons de l’East Side londonien et Asian Underground. Ceux qui cherchent l’inédit penseront aux musiciens de Sigur Rós dont les accords mélancoliques raconteront, le 25 juillet, les immenses espaces, les volcans et les glaciers de leur Islande natale.

Et bien d'autres rythmes encore

La chanson ethnique ne manquera pas au programme grâce notamment à Madredeus qui se produira le 10 juillet. Ce collectif, digne ambassadeur du folklore portugais moderne saupoudre sa musique soul de bossa nova brésilienne. Le même soir, Giorgia considérée comme « la » nouvelle voix de la soul, sera aussi sur la scène du Parc de la Musique, accompagnée de Ricky Fanto. Laissant place le 24 juillet, au funky-raï de Khaled et aux mélopées de l'Orchestre du Caire. Un peu de flamenco ne déplaît à personne. C’est pour cela que le 29 juillet, les danseuses du Ballet Flamenco Eva Yerbabuena feront tourbillonner leurs robes. Le lendemain, c’est la brésilienne Rosalia De Souza qui clôturera cette troisième édition du festival aux sons de sa bossa jazz. Une jolie manière pour l’Europe « qui sonne bien » de se mélanger au monde.

Luglio Suona Bene

Roma, Auditorio Parco della Musica

http://www.auditorium.com/eventi/544588

tel. (+39) 06.37.00.106