Rohani résolu à poursuivre le programme militaire de missiles

Article publié le 13 août 2015
Article publié le 13 août 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Dans une intervention devant les cadres du ministère de la Défense en Iran, Hassan Rohani, En faisant référence le 22 août à la construction d'un nouveau modèle de missile, Fateh 313, a souligné : « Nous avons une situation particulière. Dans cette situation, nous devons renforcer notre industrie militaire (...) Notre accord avec le monde ne signifie pas que nos forces armées sont prêtes à reculer dans leurs efforts pour renforcer leurs capacités, ou dans leur stratégie et objectifs (...) Nous devons atteindre les objectifs que nous nous fixons. » 

Rohani a également déclaré que son gouvernement n’est pas lié par la résolution 2231 du Conseil de Sécurité des Nations-Unis découlant de l’accord nucléaire : « (Cette résolution) ne fait pas obstacle à notre activité. Nous achetons et continuerons d’acheter des armes d'où bon nous semble. Nous n’allons pas demander l'autorisation ou l’approbation à quiconque et nous allons nous embarrasser d’aucune résolution », a-t-il ajouté.

Pour rassurer ses alliés régionaux de la poursuite des envois d’armes, il a souligné  que « Si nous jugeons nécessaire de vendre des armes, nous le ferons sans aucune considération, sans aucune résolution, nous allons vendre nos armes. »

Il y a une semaine, Ali-Akbar Velayati, le conseiller du Guide suprême des mollahs pour les questions internationales, a abondé dans le sens de Rohani lors d’une réunion des cadres du régime à Téhéran : « Nous allons avoir davantage de capacités à accompagner et soutenir nos amis dans la région.» (Agence de presse ISNA, le 15 août 2015) 

D’autre part, selon l’agence de Tasnime, lie à la force Qods,  le Ministère de la Défense du régime iranien, dans un communiqué publié à l'occasion de la Journée de l'industrie de défense de l’Iran,  a appelé à la construction de missiles et en a fait un symbole de la puissance de l’Iran, soulignant que les capacités du pays et les progrès dans ce secteur ne seraient jamais remises en question ou stoppées.