Restaurants espagnols à Paris : danse avec les Andalous

Article publié le 8 décembre 2014
Article publié le 8 décembre 2014

Clichés, tapas et sevillanas sont concentrés en plein centre de Paris, dans le restaurant Les Piétons. Un lieu où se laisser transporter vers les saveurs espagnoles, vers les aspects les plus typiques de ce pays et s'engouffrer dans le bistrot au pur style andalou.

Quand il s'agit de faire ressortir les traditions d'un pays, les stéréotypes sont sublimés, agrandis et même déformés. Pour cette raison, il est possible à Paris d'aller aux Piétons (4ème arrondissement, ndlr), un restaurant espagnol dans lequel les sevillanas, ces danses populaires originaires de Séville, résonnent en fond. Les affiches taurines ornent les murs et les lumières imitent les lampions de la Feria de Abril, que l'on célèbre chaque année en Andalousie. Avec tout cela, que personne ne s'étonne si un Français pense ensuite qu'en Espagne, les femmes sortent faire la fête habillées en danseuses de flamenco et les hommes en habit de lumière.

À peine arrivé au restaurant, un taureau, une danseuse de flamenco, un matador et un banderillero peints sur une toile en plastique accueillent le convive. Pas de doute, ce comité d'accueil caractéristique en plein centre de Paris, le rouge et le jaune de leurs vêtements - ils ne peuvent être que l'antichambre d'un menu complet de tapas, jambon, fromage, avec sangria en accompagnement. À l'intérieur, le murmure des sevillanas se mêle à celui d'une assistance venue en nombre. La majorité des serveurs sont Espagnols et quelques phrases typiques du style « mi arma » (« Mon dieu », ndlr), « ¿Qué ponemos por aquí? » (« Qu'est-ce que vous désirez ? », ndlr) o « ¿Qué pasa, quillo? » ,(« Ça va mec ? », ndlr),  se glissent parmi les voix.

La carte, elle aussi décorée aux couleurs nationales, n'a pas grand-chose à envier à celles que l'on peut trouver dans n'importe quel restaurant typique en Espagne. Certes, quelques plats ont subi certaines modifications en passant la frontière et c'est pour cela que l'on peut trouver des « camarones a la chupita » (crevettes décortiquées et pommes de terre à l'aïoli, ndlr) « lasaña serrana » (lasagnes au serrano, ndlr) ou une « crema catalaña » (crème catalane, ndlr). Que des noms qui passent inaperçus aux yeux des Français et des nombreux étrangers tentés de goûter la cuisine espagnole.

Quant à la nourriture, et bien qu'il faille recourir au récurrent « comme à la maison, comme nulle part ailleurs », il est nécessaire de croiser le fer en sa faveur. Contre toute attente, le résultat est assez positif et pendant les heures que durent un repas - au moins deux si l'on fait cela à l'espagnole - il est possible de se laisser transporter par les saveurs typiques du pays. Un souhait que de plus en plus de restaurants parisiens essaient de satisfaire. On trouve ainsi une grande variété de locaux avec des noms si représentatifs comme Toro, Agua limón, Toro borracho, La Paella ou Casa Pepe, entre autres. De tous, Les Piétons est peut-être celui qui rassemble le mieux tous les clichés de l'Espagne typique, qui rend inévitable la représentation du pays comme un éternel cabaret andalou et un lieu à l'ambiance festive. Pour ne pas démentir ce fait, les serveurs insistent pour que le plus fun débarque le soir, quand la musique change de ton et que tout le local se transforme en un lieu de teuf improvisé. Nourriture, sevillanas, sangria et tout ce que le corps peut supporter dans un petit morceau d'Espagne à Paris.

À decouvrir : Les Piétons, 8 rue des Lombards, 75004 Paris