République tchèque : le dessin-animé au top du taupe !

Article publié le 16 mars 2012
Article publié le 16 mars 2012
Du temps du rideau de fer, ils divertissaient petits et grands à l’est comme à l’ouest. Les personnages des dessins animés tchèques comme Krecik (la Petite Taupe), Sasiedzi (Les Voisins) ou le gentil brigand Rumcajs sont encore aujourd’hui, comme les stars des dessins Walt Disney, une marque reconnue dans le monde entier.

Le père de Krecik a fait pleurer le monde entier quand il est décédé à l’âge de 90 ans, le 30 novembre 2011. Le décès de Zdenek Miler, le créateur du cultissime Krecik, s’est répandu comme une trainée de poudre sur toute la planète. Rien d’étonnant à cela puisque les 49 épisodes des aventures de l’adorable rongeur noir au nez retroussé, conçus entre 1956 et 2002, a des tas de fans à travers le monde, y compris en Chine, en Inde et au Japon.

Krecik a conquis des cœurs, en particulier parmi son auditoire européen. Sur le Vieux continent, la taupe est connue sous différents noms – « Krtek » ou « Krteček » en République tchèque, « Krtko » en Slovaquie, « Kisvakond » pour la Hongrie, en allemand « Der kleine Maulwurf », « The Mole » au Royaume-Uni et « Кротик » en Russie – mais il utilise en général une seule et même langue : celle de la pantomime avec son rire joyeux et ses brefs exclamations du genre « Ahoj ! », « Ach jo ! » ou « Ooo ! ». Beaucoup de critiques de cinéma voient justement dans ce non-verbalisme les raisons du succès international de Krecik. La popularité du dessin animé doit aussi beaucoup à la sincère chaleur de la taupe. Comme l’a dit Vaclav Klaus, l’actuel président tchèque qui a remis à Miler, en 2006, la médaille nationale du mérite : « Grâce à vos films, vous avez soufflé aux enfants et aux adultes une âme pour apprécier le bonheur et la sensibilité des choses ordinaires comme des choses insolites, une sensibilité à la sentimentalité qui nous manque aujourd’hui cruellement dans ce monde. »

L’histoire d’un pantalon

Il a donc longtemps réfléchi à l’animal qu’il allait créer jusqu’à ce qu’il trébuche sur une taupinière en balade – et c’est comme ça qu’est né Krecik.

Peu de gens savent qu’en réalité le premier épisode de la Petite Taupe a été créé pour promouvoir l'industrie du textile tchécoslovaque. A l’époque où Zdenek Miler travaillait pour les studios d’animation « Bratri v triku » à Prague, les autorités communistes ont ordonné la production d’histoires éducatives pour les enfants sur la fabrication de la toile. Miler ne voulait pas ennuyer les enfants, il a donc décidé d’imaginer une histoire intéressante autour d’un animal. Mais il ne voulait pas faire doublon avec les personnages des films Disney, il a donc longtemps réfléchi à l’animal qu’il allait créer jusqu’à ce qu’il trébuche sur une taupinière en balade – et c’est comme ça qu’est né Krecik. Le premier épisode de la série raconte la façon dont les différents animaux aident la Petite Taupe à se coudre une salopette bleue idéale. Ce film de 13 minutes a plu aux téléspectateurs et aux critiques, il a été honoré par des prix. Grâce à cela de nouvelles aventures du rongeur rigolo ont pu voir le jour : Krecik et la voiture, Krecik et la fusée, etc.

Taupe chef.

Le film d’animation tchèque ne se résume pas qu’à une taupe

Les téléspectateurs et fans polonais des dessins animés se rappellent avec beaucoup d’émotion d’autres productions tchèques que Krecik. Les Voisins (dans sa version originale Pat a Mat) est une autre série pantomime sur un duo de deux amis maladroits aux gros nez et aux chapeaux rigolos. Avec eux toujours la même chose : avant de construire quelque chose, les bricoleurs Pat et Mat perdent beaucoup de temps et détruisent pas mal de choses, mais ils arrivent toujours à leurs fins et, en signe de grande réussite, ils se serrent fièrement la main. Comme avec Krecik, cette série fait la promotion d’une attitude positive dans la vie, et ce malgré des échecs initiaux. Un autre produit exporté des films d’animation tchèques est Le Brigand Rumcajs (dans sa version originale : O loupežníku Rumcajsovi). Un film d’animation qui raconte les aventures d’un voleur habitant dans une grotte, avec son fils Cypisk et sa femme Hanka. Contrairement à Krecik et Les Voisins (Sasiadow en polonais), les dialogues ont du être traduit dans la langue des pays importateurs.

La crise n’effraye pas Krecik

Alors que la crise fait rage en Europe, les profits des usines de jouets tchèques ne cessent d’augmenter. Lorsque l’économie tchèque a diminué en 2009 de 4,7%, du fait des répercussions de la crise financière mondiale, les ventes de jouets ont, eux, augmenté de 3%. Avant Noël 2011, des rangées de peluches Krecik ont quitté les usines de Brno (sud-est de la République tchèque, ndlr) pour approvisionner les demandes en Europe occidentale, en Asie et aux États-Unis. Le commerce tchèque gagne chaque année d’énormes sommes d’argent sur les ventes des produits à l’effigie de Krecik ou du brigand Rumcajs.

De nombreux touristes en visite à Prague ou Brno se décident à acheter ce genre de souvenirs – les personnages animés tchèques font désormais partie du patrimoine national. Blahoslav Dobes, directeur des ventes à l’usine de jouets de Brno (l’usine Moravie Brno ústředna est le seul endroit où la taupe est cousue à la main) commente : « Krecik est pour nous le numéro 1 à tous les égards. C’est un héros positif en ces temps difficiles. » C’est justement l’usine de Dobes qui a cousu une mascotte Krecik de 19 centimètres pour la Nasa. A bord de la navette spatiale Endeavous, en avril 2011, la Petite Taupe s’est envolé pour l’espace.

Photos : Une (cc)Bene*/flickr.com;  Texte : Filmweb; (cc) Alinalina/flickr.com;  (cc)  daklebtwat/flickr.com; Vidéo: MrCartoonsChannel/YouTube.