Réforme du lycée – Communiqué des Jeunes populaires du Puy-de-Dôme

Article publié le 21 octobre 2009
Publié par la communauté
Article publié le 21 octobre 2009
Le Puy de Babel publie les communiqués de presse de gauche comme de droite en invitant à la réaction. LA REFORME DES LYCEES Contexte et mesures clefs de la réforme Aujourd’hui le lycée c’est 66% de bacheliers en moyenne (soit 26% de plus qu’en 1980). Cependant, 50 000 lycéens n’obtiennent pas le baccalauréat et 50% des bacheliers échouent en première année d’Université.

Les 8 mesures clefs de la réforme...

_Une orientation progressive et réversible : permettre les réorientations en cours d’année grâce à des stages passerelles pour que le lycéen qui se trompe ne soit pas enfermé dans une filière ou obligé de redoubler pour recommencer une autre série.

_Limiter les redoublements : permettre au lycéen qui le souhaite de redevenir acteur de son parcours grâce à un stage intensif de remise à niveau.

_Un tutorat d’orientation : chaque élève aura un tuteur qui lui dispensera des conseils, l’informera et l’accompagnera dans ses choix d’orientation afin de créer un parcours individualisé.

_Un accompagnement personnalisé : mise en place de 2h d’accompagnement pour chaque élève qui pourra prendre plusieurs formes, comme du soutien personnalisé en cas de difficultés de l’approfondissement. Ces 2h pourront également être utilisées par l’élève pour bien déterminer son choix d’orientation.

_Renforcement de l’enseignement oral des langues vivantes : multiplier les enseignements en langues étrangères, notamment en anglais, et favoriser les partenariats avec des établissements étrangers (échange d’élèves) avec comme objectif la maîtrise orale de la langue.

_Un accès plus large à la culture : favoriser l’accès des lycéens à la culture par la création de vidéoclubs dans les lycées, diffusion audiovisuelle de grands évènements culturels ainsi que la mise en place d’un « référent culture » dans chaque lycée.

_Responsabiliser les lycéens : valoriser l’engagement et l’esprit d’initiative de chaque lycéen via le livret de compétence, permettant ainsi la reconnaissance des engagements associatifs et un accompagnement pour la création et la gestion d’associations sportives et culturelles. _Une autonomie relative des établissements : bien que les programmes d’enseignements restent dans le cadre national, l’idée est de donner aux établissements une plus grande liberté d’initiative.

La réforme ne se mettra pas en place brusquement mais progressivement en commençant en 2010 par les classes de secondes, puis en 2011 pour les premières et pour les terminales en 2012.