Raki : (ex) boisson nationale turque ?

Article publié le 13 mai 2013
Article publié le 13 mai 2013
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan est fièrement parti en croisade contre les boissons alcoolisées en décourageant la consommation et en augmentant les taxes. Qu’en sera-t-il donc du raki – délicieuse eau de vie aromatisée à l’anis – et qu’en penseront ceux qui le considèrent comme boisson nationale ?

« Ce soir pas d’alcool après 21h00 ! », me dit le serveur d’un beau restaurant du centre d’Istanbul, à deux pas de la tour Galata. Je ne cache pas ma déception. « Que s’est-il passé ? » me dis-je. Il y a tout juste deux ans, j’étais là, je mangeais de l’agneau grillé et des rouleaux d’aubergine, avec mon verre de raki, et aujourd’hui je me retrouve avec un verre de jus de grenade. Ça doit être l’effet Erdogan.

L'effet Erdogan

Lire aussi sur cafebabel.com : « Les bars d’Istanbul terrassés par la répression »

Il y a un certain temps, en effet, que le Premier ministre turc mène une dure bataille contre la consommation d’alcool, qui dans le cadre d’une « islamisation » progressive est un sujet de dispute entre laïcs et partisans d’une société plus respectueuse des valeurs religieuses. Au cours d’une récente intervention publique, Erdogan a précisé que la boisson nationale turque n’était pas la bière, et encore moins le raki, mais la boisson non alcoolisé ayran – yaourt dilué avec de l’eau – qui, comme le disait son grand-père est le symbole d’une société en bonne santé.

Ceci dit, alors que le gouvernement promeut la consommation des boissons non-alcoolisées et augmente les taxes sur celles qui le sont – en Turquie, elles sont parmi les plus élevées au monde - l’association des producteurs d’alcool traditionnel turc a demandé à l’Europe d’élever le raki au statut de boisson nationale. Curieux, non ?

Quoi qu’il en soit, en attendant que les Turcs se mettent d’accord, nous vous conseillons d’en gouter un verre, dilué dans de l’eau ou accompagné de şalgam suyu, un jus de betterave, comme apéritif ou pendant le repas. Dépêchez-vous avant qu’il ne soit trop tard !

Comme le pastis

Le raki est une eau de vie à base de blé, maïs, patates, dattes, prunes ou plus communément de raisin, aromatisée à l’anis ou à la menthe. Jamais inférieur à 40°, en Turquie, on le consomme généralement dilué avec de l’eau et des glaçons. D’autres variantes du produit – qui changent de nom selon le pays – sont consommées dans les Balkans et plus généralement dans les pays du Moyen-Orient. Le pastis français et la sambuca italienne en rappellent le goût.

Photos : (cc) dwarf 0/flickr; video © Federico Iarlori et Argemino Barro pour Cafebabel.com