Rachel morte en Palestine

Article publié le 12 février 2009
Article publié le 12 février 2009
Rachel Frankreich, Belgien, 2009, 100 min Réalisatrice: Simone Bitton Section: Forum de Sylvie Roche
En 2003, quelques membres d'une association pacifiste décident d'aller porter de l'aide dans la bande de Gaza. Leur présence permet souvent d'empêcher des fusillades meutrières ou la démolition de maisons habitées à proximité du mur. Mûs par leurs idéaux, ces jeunes Américains et Européens sont convaincus que l'on peut contribuer à la paix par des gestes simples. Au nom de ces idéaux, ils n'hésite pas à se mettre en danger pour conjurer l'absurdité d'une guerre sans adversaires. Leur aventure se solde par la mort odieuse de l'un d'entre eux, Rachel Corrie. L'image de cette jeune femme américaine face aux buldozers n'est pas sans rappeler la célèbre photo de Tien an Men.

Cinq ans plus tard, la cinéaste Simone Bitton retourne sur ses traces. À l'aide de sa caméra, elle enquête auprès des témoins du drames et des autorités pour démontrer que cet accident un meurtre déguisé. Si le sujet (la situation dramatique des Palestiniens dans la bande de Gaza) est malheureusement toujours d'actualité, le film quand à lui laisse songeur. Il ne délivre volontairement que peu d'informations sur la situation de la région en 2003, mettant en avant le drame personnel de cette jeune femme et de ceux qui l'ont cotoyée. On se sent donc un peu démuni face à un récit auquel il manque certains élements essentiels au rythme et à la compréhension. Quant à l'enquête, elle s'essouffle rapidement, ne livrant plus des indices, mais un point de vue tranché et indiscutable.Les intervenants sont très nombreux et traités de façon trop égale, ce qui rend l'identification à l'un d'entre eux difficile. On reste donc extérieur à un problème dans lequel l'émotion joue un rôle centrale.

Ce film est finalement bien moins un portrait annoncé d'une jeune activiste assassinée, qu'un hymne aux idéaux de paix.

photo: Berlinale

Plus d'infos et de chroniques en direct du Festival international du film de Berlin dans le magazine