Quand les handicapés entrainent le reste de la société

Article publié le 30 août 2015
Article publié le 30 août 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

La question de l’accessibilité aux lieux publics reste encore trop méconnue en France, pourtant, près de 12 millions de Français seraient confrontés à cette problématique selon la secrétaire d’Etat, Ségolène Neuville. Avec cet exemple, comme avec bien d’autres (Doha Goals Forum, Fab Lab de Rennes), on s’aperçoit que les handicapés peuvent jouer un rôle moteur dans l’évolution de la société…

Les handicapés veulent des bâtiments publics pour tous

A la fin du mois de juillet, l'association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (ADAPT) critiquait la décision du gouvernement d’accorder un délai supplémentaire pour la mise aux normes des bâtiments publics. Selon le communiqué de l’ADAPT, « 11,8 millions de personnes souffrent d'une incapacité, d'une limitation d'activité ou d'un handicap, soit presque 17,8% de la population et seulement 40% des établissements recevant du public leur sont aujourd’hui accessibles ».

Pour la secrétaire d’Etat en charge des handicapés, Ségolène Neuville, l’objectif est d’accompagner les établissements pour réaliser les travaux nécessaires. En effet, elle rappelle que la question de l’accessibilité ne doit pas être exclusivement considérée comme une charge mais aussi comme une opportunité, puisqu’elle concerne « aussi les parents qui possèdent une poussette, les personnes en béquille, les personnes âgées à mobilité réduite ou encore les femmes enceintes ».

Sport et Sciences : le rôle moteur des handicapés à travers des exemples concrets

Le Doha Goals Forum, organisé à Los Angeles par Richard Attias, a pour objectif de se servir du sport comme d’un outil pour transformer la société. En effet, le sport est depuis longtemps un vecteur d’intégration des personnes marginalisées par leur handicap ; et son impact pourrait encore être amplifié... Ainsi, la 4ème édition du rassemblement avait lieu en parallèle des Special Olympics, une compétition internationale destinée aux personnes en situation de handicap.

Enfin, la recherche médicale appliquée aux contraintes des handicapés, a également fait progresser la science. Dernièrement, le Fab Lab de Rennes a notamment réalisé une « main bionique » qui doit permettre de récupérer une autonomie dans le quotidien. De même au CNRS, un Réseau Thématique Pluridisciplinaire « Handicap » a été créé dès 2002 avec l’objectif de fédérer les travaux des « laboratoires de mécanique comme d’informatique, d’électronique et de robotique ou même de communication et de neuroscience ».