Quand la photo rencontre l’Histoire

Article publié le 9 novembre 2009
Publié par la communauté
Article publié le 9 novembre 2009
par Hélène Coineau
En 1977, Harald Schmitt (à ne pas confondre avec son homonyme de la télévision allemande !) est un tout jeune reporter-photo. Il reçoit la proposition de sa vie : devenir correspondant permanent pour le célèbre magazine Die Stern. Mais pour ça, ce natif de Cologne doit s’expatrier à Berlin-Est pendant cinq ans. De cette expérience extraordinaire, il retient « une des plus heureuses périodes de [sa] vie », même s’il doit faire les frais de la Stasi. Ses photos, uniques, racontent une Allemagne que ne pouvaient voir les gens de l’Ouest : portraits au plus près d’Erich Honecker, défilés militaires sur Karl-Marx-Allee, vie quotidienne de ses voisins de palier… Plus tard, il couvrira l’Histoire d’une fin de siècle : présent aux côtés de Lech Walesa en 1980 ou de Gorbatchev en 1991, sur la place Tian’anmen en 1989, Harald Schmitt a le don fabuleux du grand reporter : il est partout au bon moment.

« Harald Schmitt – Sekunden, die Geschichte wurden - Fotografien vom Ende des Staatssozialismus» Martin Gropius Bau

Jusqu’au 13 déc. 2009

Mer.-lun. 10-20h * 0€

 Article paru en novembre dans Berlin Poche.