Qualité du travail et emploi : dernière enquête de l'Eurofound

Article publié le 13 avril 2012
Article publié le 13 avril 2012
Par Alfonso de Cea Enfin on connaît les résultats de la 5ème enquête européenne sur les conditions de travail (5EWCS), lancée hier au Parlement Européen. Cette étude, la plus grande réalisée par Eurofound, nous donne des informations d’analyse sur le travail basées sur des entrevues en face à face avec 44.000 travailleurs de 34 pays différents. La durée des enquêtes a été d’environ 40 minutes.

Améliorer les conditions de travail

Les résultats de l’enquête réalisé parmi les 27 de l’UE plus la Croatie, la Norvège, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, la Turquie, l’Albanie, le Monténégro et le Kosovo indiquent qu’une proportion importante de travailleurs sont exposés à des conditions de travail qui sont associés à un état de bien-être réduit. L’étude révèle l'importance d'acquérir les moyens de lutter contre l’insécurité d’emploi, de prendre des mesures pour améliorer le développement de carrière des travailleurs et ainsi faciliter une bonne conciliation "travail - vie".

L’enquête vise à mesurer les conditions de travail, analyser ses relations, identifier les groupes à risque et contribuer au développement de la politique européenne, en particulier sur la qualité des questions de travail et d’emploi. Il faut donner une plus grande attention au travail en pensant à l’impact qu’il a sur les travailleurs et donc leur bien-être. Une intégration plus puissante de ces idées dans les agendas politiques peut contribuer à la perspective finale d’un "travail plus durable et inclusive".

Quel avenir pour le "bon travail"?

Malgré les déclarations de Philippe de Buck, Directeur Géneral de Businesseurope : « La moyenne des conditions de travail sont tout à fait bonnes », 18% des travailleurs estiment que l’insécurité de l’emploi a augmenté. Les résultats du sondage indiquent que les hommes sont de plus en plus moins satisfaits de leur équilibre travail - vie. Les entreprises ont besoin de souplesse, mais les travailleurs ont besoin de sécurité. Les bas salaires sont souvent combinés avec d’autres aspects d’emplois de mauvaise qualité.

33% des travailleurs ont besoin d’une formation accrue. Un haut niveau de compétence est une des conditions fondamentales pour la sécurité d’emploi. Sous le slogan "Quality of work and employment", Martin Schulz, Président du Parlement Européen, et Juan Menéndez-Valdés, Président d’Eurofound, ont souligné l’importance de commencer par parler justement des conditions de travail, des tendances et défis : ouvrir un débat intéressant sur le genre d’emplois dont on a besoin.