Protéger l'environnement à coup de sanctions…

Article publié le 2 février 2009
Article publié le 2 février 2009

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

L'UE a sanctionné 10 Etats membres pour non respect de la législation communautaire sur la qualité de l'air. Dernière bouffée d'air « frais » depuis Bruxelles.

L'Espagne, l'Allemagne, Chypre, la Slovénie, l'Estonie, l'Italie, la Pologne, le Portugal, le Royaume-Uni et la Suède comptent parmi les pays qui ne se préoccupent pas de la qualité de l'air. C'est du moins ce que l'on peut déduire des sanctions qui leur ont été imposées le 29 janvier dernier et qui les accusaient d'enregistrer un taux de particules en suspension supérieur à la législation européenne. Le commissaire européen en charge de l'environnement, Stavros Dimas, affirmait que le respect de ses réglementations « devrait être notre priorité absolue » car l'impact de cette pollution « sur la santé publique est lourd de conséquences ».

Pour sa part, le Parlement européen continue ses préparatifs en vue de la session du mercredi 4 février qui aboutira à des recommandations pour préparer la future politique intégrée de l'UE sur le changement climatique. Il reste encore à vérifier si ces recommandations seront suffisantes ou s'il faudra recourir de nouveau aux sanctions pour convaincre les parties impliquées de l'importance d'un air propre.