Promis juré !

Article publié le 11 février 2009
Article publié le 11 février 2009
Barack Obama a prêté serment sur la Bible devant des millions de personnes à Washington. Et en Europe, comment fait-on une promesse ?

« Jurer »france. Voila un acte qui relève pour beaucoup du sacré. Pas étonnant que tous les pays européens invoquent Dieu pour faire une promesse, à l’image du « I swear to God ! »nabeed’Obama le jour de son investiture. « Te lo juro por Dios ! »pedro en espagnol ou encore « Ich schwöre bei Gott ! »oleen allemand et enfin « Te lo giuro su Dio! »franci en italien. Un autre bon moyen de sceller une promesse est de mettre à prix les têtes des mamans : « I swear on my mum’s life »nabeeou « Te lo giuro su mia mamma » franci. Seuls les Polonais préfèrent mettre l’amour qu’ils portent à leur grand-mère sur la table des négociations : « Jak babcię kocham », jurent-ils couramment (ce qui signifie en fait « comme j'aime ma grand-mère »).

Lorsqu’il s’agit de convaincre son interlocuteur de sa bonne foi, tous les moyens sont bons. Et s’il ne craint ni Dieu, ni les mamans, il reste encore les expressions populaires. Les Français n’ont pas peur de la surenchère et n’hésitent pas à cumuler les preuves de leur bonne foi : « Promis, juré, craché »franceuh. « Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer » franceuh est quant à elle une formule plus enfantine. La version anglaise, elle aussi tirée d’une comptine, commence comme suit : « Cross my heart and hope to die, stick a needle in my eye »nabee. En Allemagne, on promet en invoquant les pierres et les os de ses ancêtres, comme c’était la coutume au 16e siècle : « Stein und Bein schwören »katha ou les indiens « Indianerehrenwort !»katha

Les Espagnols, lassés de ces formules, les tournent en dérision : « Te lo juro por Snooppy »pedro. Faire appel à Snoopy, ce petit chien inoffensif, laisse peu de chance à la promesse faite de se réaliser un jour… En Pologne, on n’hésite pas à mettre dos à dos croissant et brioche : « Jak bułkę kocham, rogalik świadkiem » (ou « je le jure comme j'aime la brioche, le croissant peut en témoigner »). Mais n’ayez crainte, si vous ne compter pas tenir votre promesse, il vous suffit de croiser les doigts en la faisant. Et ça fonctionne dans toute l’Europe !