Pride Week, la fête de la fierté colorée !

Article publié le 4 mai 2012
Article publié le 4 mai 2012
Par Alfonso de Cea Cette année, on fête la 17ème édition de la Pride Week du 4 au 12 mai 2012. La Pride du 12 mai, qui aura lieu dans le centre ville de Bruxelles, est la conclusion et le point culminant de cette «Semaine Arc-en-ciel» en Belgique. Cet évènement de caractère festif, organisé par La Maison Arc-en-Ciel (Rainbow House), est destiné à porter les revendications du collectif LGBTQI.

Portez vos droits!

La Belgian Pride Week offre un panel d’activités concernant les droits de la communauté LGBTQI (Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transsexuels, Queer, Intersexe) de Bruxelles, de Belgique et d’ailleurs dans une ambiance joviale et pleine de revendications. Une fête citoyenne qui a pour vocation de mettre l’accent sur les initiatives des pouvoirs locaux envers le collectif de l’arc-en-ciel, justement avant les élections communales. En fait la Belgique est un modèle, voire un pays pionnier, en matière de législation sur ce sujet.

Il reste encore quelques points à améliorer, notamment du point de vue local, dans nos communes. A l’heure actuelle où les agressions homophobes persistent dans les communes reculées comme dans les grandes villes, la Belgian Pride plaide pour que les LGBTQI puissent être acceptés dans leur communauté. Il existe donc un réel besoin de visibilité de cette communauté d’un point de vue local.

«Visible citizens – I want to be! Do you?»

C’est le thème de cette année, la pierre angulaire sur laquelle la Belgian Pride veut porter plainte. Par ce slogan, La Maison Arc-en-Ciel a pour intention d’interpeller non seulement les électeurs potentiels, mais également et surtout les candidats aux prochaines élections communales. Afin d’être visibles tout au long de l’année et partout, il faut encourager les candidats à insérer des mesures spécifiques dans leur programme.

Réunissant 50.000 personnes lors de sa 16ème édition, cela ne fait aucun doute : la Belgian Pride est comptée parmi les événements ‘incontournables’ de l’agenda culturelle bruxelloise.