Prêt pour l’euroshopping ?

Article publié le 9 janvier 2006
Article publié le 9 janvier 2006

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Deux points communs aux 25 : les soldes post-Noël et les villes regorgeant de magasins scintillants. Il est l’heure de partir à la chasse aux bonnes affaires. 1,2,3...craquez !

L’idéal serait évidemment d’avoir à sa disposition un coach ès shopping prêt à vous accompagner partout, comme ceux qu’on voit à Manhattan dans les documentaires télé et une Black American Express pour son design sexy et son pouvoir d’achat quasi illimité. Pour la carte de crédit, on ne peut pas faire grand-chose, mais si en ce mois de soldes, vous êtes tentés par le shopping-tourisme, suivez le guide au travers des rues du continent !

Italie : objectif centre ville

Italie, royaume de la mode ? Pour une fois, laissons de côté les bastions historiques du shopping, via Montenapoleonea à Milan et via Condotti à Rome. Plongeons cette fois à Bologne, ville universitaire, jeune et polyphonique. Ici, comme un peu partout en Italie, le coup d'envoi des « saldi » est donné vers l’Epiphanie : elles débutent officiellement le 9 janvier pour se terminer fin février, après une impressionnante dégringolade des prix. Aller à Bologne, c’est faire d’une pierre deux coups car votre week-end peut allier shopping et gastronomie. En effet, la région est la patrie des tortellinis, des lasagnes, des charcuteries et du bon vin. L’idéal est de loger en chambre d’hôte. Vous n’aurez que l’embarras du choix et cette formule conviviale vous permettra de dénicher les meilleures adresses de bistrots et tavernes à petits prix. Au coeur de Bologne, la via Indipendenza, artère commerciale par excellence, regorge de vitrines des plus célèbres griffes italiennes. Ces dames sont servies !

Toutefois, les meilleurs endroits pour le shopping à Bologne restent les marchés : les tarifs, généralement raisonnables, ne peuvent que diminuer durant les soldes. Où fouiner ? Le vendredi et le samedi, rendez-vous au mercato della Montagnola, Piazza VIII Agosto, où vous trouverez surtout des vêtements, de marque aussi mais au rabais. Et sur les derniers étals, des pièces plus rares : des pièces d’art africain, des vêtements indiens, des objets usés et vintage en tous genres.

Bologne n’étant qu’à une heure de Florence, un saut en Toscane s'impose. Entre deux merveilles artistiques, vous pourrez faire vos dernières affaires. Les via Tornabuoni et Calzaiuoli rassemblent les boutiques des plus grands stylistes italiens : Armani, Prada, Dolce & Gabbana. Mais le must à Florence est d’acheter un sac. Les Toscans sont les maîtres incontestés du travail du cuir. Vous trouverez sûrement dans les boutiques du centre la veste et la ceinture faites pour vous. Avis aux fashion victimes !

A la conquête de l’Est : Budapest ou Prague ?

Avec les vols low cost, deux heures suffisent pour relier Budapest à Londres, Rome ou Paris. Alors n’hésitez plus et hâtez-vous parce qu’ici, les soldes ont commencé le 27 décembre. Et comme dit le dicton, « premiers arrivés, premiers servis ». L’Est offre un dépaysement original : en plus des grandes marques internationales, vous pourrez trouver des griffes locales sympas moins connues. Le shopping se fait souvent dans des énormes centres commerciaux à l’américaine. Trois adresses à retenir si vous choisissez Budapest : la rue piétonne Vàci Utca pour son glamour, le Westend City Center pour son image hip-hop et l'Asia Center, incontournable pour le shopping à prix cassés. Et vous pouvez passer la nuit dans les nombreux hôtels à petits prix de la ville.

Vous pouvez rejoindre une autre perle de l’Est, Prague. Le Wenceslas Square et l’avenue Narodni Trida offrent le plus grand choix de magasins mais en raison de leur position stratégiquement centrale, ils pratiquent aussi les tarifs les plus élevés. Un conseil ? Choisissez plutôt les rues moins touristiques. Ouverte aux modes alternatives, Prague recèle d’innombrables boutiques dirigées par des chefs de tribus urbaines différentes. A porter et à exporter. En outre, Prague est une ville magique et pas seulement pour le shopping. Le site My Czech Republic vous offre des conseils pour organiser votre visite et trouver un hébergement conforme à vos exigences.

Angleterre : empressement de rigueur

Londres, capitale incontournable du shopping avec la légendaire Oxford Street, tout le monde connaît. Alors cap au nord : savez-vous ce qui rend Manchester célèbre ? C’est la ville de Grande-Bretagne où l’on trouve le plus grand choix de vêtements d’occasion, typiques des années 60, 70 et 80. Qu’elle est cool la patrie des Mods et du  vintage authentique !

Les « sales » en Angleterre, commencent juste après Noël. Vous devez donc vous dépêcher si vous voulez trouver les meilleures occasions. Où chercher ? A Nother Quarter qui offre un grand choix de petites marques d’occasion : Oxfam Originals, My Goodniss ! et Pop Boutique. Puis faites un saut dans la myriade de magasins situés à Affleck’s Palace, un lieu semblable à bien des égards au mythique marché aux puces de Camden Town à Londres. Comme la ville est parsemée d’une quantité infinie de magasins, la meilleure solution est de vous munir d’une bonne carte de la ville et de partir à la chasse aux affaires. A Manchester, vous pouvez dormir dans un hôtel situé dans Potato Wharf, un charmant quartier aux appartements élégants.

Barcelone : démarques progressives

Ces dernières années, l’Espagne est entrée dans l’Olympe de la mode : des noms comme Camper, Custo Barcelona et Antoni Miro ont rendu culte le style made in Spain . Ici, les « rebajas » commencent ici le 7 janvier et les prix dégringolent : des réductions de -30% des premiers jours, on passe à -70, voire -80% de remise en février… C’est presque cadeau ! Passeig de Gràcia, Rambla Catalunya et via Pelayo sont des passages obligés. Vous y trouverez tout, des boutiques de grands stylistes à d’autres bon marché, en passant par les marques internationales et les tee-shirts bariolés de Custo qui font fureur dans le monde entier. Pour ceux qui n’ont pas trop envie de courir à droite et à gauche, il suffit de prendre d’assaut les centres commerciaux. Le plus célèbre est certainement  El Corte Inglés, mais La Maquinista et l’Illa Diagnoal méritent aussi un coup d’œil. Pour avoir tout à portée de main, la meilleure solution est de loger aux alentours du Passeig de Gracia. En plus d’un hôtel accueillant, vous serez à proximité des magasins et des restaurants. Au cœur de la movida catalane.

Merci à nos correspondants : Letizia Gambini à Florence, Judit Járadi à Budapest, Miriam Rodríguez à Barcelone, Lindsey Evans à Manchester et Andrea Fialková à Prague