Préparons un coup d’état démocratique Européen en 2009 !

Article publié le 9 juin 2008
Publié par la communauté
Article publié le 9 juin 2008
plus que 12 mois, mais il n'est pas trop tard. Lettre ouverte aux partis politiques d’Europe : Pour un coup d’état démocratique Européen en 2009 ! En juin 2009, pour la septième fois dans l’histoire de l’Europe, plus de 350 millions de citoyens voteront pour nommer leurs représentants au parlement Européen. Trente ans se sont écoulés depuis les premières élections de 1979.
Trente ans durant lesquels l’Europe et le monde ont beaucoup changé. Le parlement Européen lui aussi, de simple organe consultatif, a acquis d’année en année un pouvoir croissant au sein d’une Europe toujours plus unie.

Institution démocratique par excellence, exprimant la volonté des citoyens Européens, le parlement demeure pourtant dans l’ombre du Conseil des ministres, assemblée qui détient le dernier mot, privant l’Europe d’un pouvoir exécutif pleinement démocratique et de son pendant législatif, au profit de représentants nommés ou de délégués des états.

Pour son trentième anniversaire, il est temps que le parlement européen et ses membres remédient à cette situation en affirmant définitivement la légitimité de leur primauté au sein des institutions Européennes.

euroelections.jpg Il existe pour cela une démarche simple, formulée par Jacques Delors, s’appuyant sur le mode de nomination du Président de la Commission Européenne, qui revient au Conseil des ministres de l’UE « en tenant compte des élections au Parlement européen(…) ».

__Nous, le peuple européen, appelons donc tous les partis politiques des états membres de L’UE, et leurs expressions européennes encouragées à se renforcer, à prendre le pouvoir lors des élections Européennes de juin 2009, en proposant chacun leur candidat à la Présidence (de la commission) Européenne.

__

Ces élections deviendront ainsi simultanément une présidentielle Européenne, dont le Conseil des ministres de l’UE sera contraint de respecter l’issue démocratique.

Vous permettrez ainsi aux citoyens Européens, en portant aux plus hautes fonctions – la Présidence (de la commission) Européenne – un représentant élu au suffrage universel, de rendre de facto L’UE démocratique et lui donner un visage légitime.

L'équilibre des institutions s'en trouvera modifié, et la Commission Européenne elle même deviendra de facto un gouvernement européen, nommé par le parlement et responsable devant lui.

Par ce coup d’état démocratique, vos Eurodéputés peuvent affirmer leur rôle central au sein des institutions de l’UE et ouvrir une nouvelle ère dans laquelle des combats politiques pourront être menés au niveau Européen, résolvant à la fois (les critiques concernant) le déficit démocratique de l’UE et la paralysie récurrente entrainée par les négociations inter-étatiques dans la progression de l’intégration.

Douze mois à peine nous séparent de cette échéance.

Douze mois durant lesquels l’UE peut connaitre encore des crises majeures et rendent votre initiative plus nécessaire que jamais.

Vous pouvez compter pour cela sur l’intérêt renouvelé et le support d’une écrasante majorité d’Européens, qui attendent de votre part que vous affirmiez pleinement leur voix.