Pour une démocratie locale en Europe

Article publié le 27 avril 2012
Article publié le 27 avril 2012
Par Lucie Dupin C’était un des points à l’ordre du jour de la dernière session. Le Conseil de l’Europe, à travers les recommandations de son assemblée parlementaire, plaide en faveur d’une citoyenneté active en Europe. Réunie en session cette semaine, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, souligne des avancées majeures dans la promotion et la défense des droits des citoyens européens.
La reconnaissance du droit de recours individuel devant la Cour européenne des droits de l’Homme et la déclaration du Sommet de Varsovie en 2005, garantissent ainsi l’execrice de la démocratie aux niveaux locaux et régionaux. Pour le Conseil de l’Europe, la promotion d’une citoyenneté active en Europe passe aussi par la diplomatie des villes, ou lorsque des villes européennes s’associent pour résoudre des problèmes communs. Chaque année, le Conseil décèrne d’ailleurs le Prix de l’Europe, pour favoriser et encourager l’interconnexion entre les communes d’Etats membres du Conseil de l’Europe. Créée en 1955, cette distinction vient d’être décernée aux villes de Corciano en Italie et de Sighisoara en Roumanie pour leurs actions en faveur des jumelages et la constitution de réseaux transeuropéens.

Renforcer les liens entre Conseil de l’Europe et Union européenne

Pour promouvoir la démocratie locale, l’Assemblée parlementaire encourage également la présidence actuelle et les futures présidence du Conseil des Ministres à poursuivre l’initiative de la précédente présidence urkrainienne et de son « agenda commun ». Faciliter l’échange d’expériences entre les villes et les gouvernements européens, renforcer la participation citoyenne, mettre en place des conseils de jeunes, voilà autant d’idées prônées par l’Assemblée pour parvenir à cette citoyenneté active en Europe. En faisant référence à l’article 11 du Traité de Lisbonne et la promotion d'une citoyenneté européenne, l’Assemblée parlementaire appelle aussi à une coopération entre le Conseil de l’Europe et l’Union européenne.

Occasion enfin pour l’Assemblée parlementaire de souligner que l’année 2013, placée par la Commission européenne, sous le signe des citoyens, devrait prendre en compte la citoyenneté active. Une citoyenneté active, pour laquelle les Européens de l’Union disposent désormais d’un outil, l’initiative citoyenne.

En espagnol