Polémique dans les contrôles aux aéroports

Article publié le 7 juin 2008
Article publié le 7 juin 2008
Un citoyen espagnol, atteint de la maladie chronique de fibrose kystique, a mis une fois de plus le Parlement Européen le dos au mur. Son nom : David Raya (l’Hospitalet de Llobregat, 1981). Tout a commencé à l’aéroport de Berlin, quand la police allemande ne lui a pas permis de passer avec les 40 doses quotidiennes de médicaments dont il a besoin pour contrôler sa maladie.
La raison : un règlement secret développant la Directive 1546/2006, qui a durci récemment les normes de sécurité dans les aéroports.

Raya, gêné par cette expérience mais aussi par le fait qu’il doive donner des explications à chaque fois qu’il prend l’avion, a décidé de présenter une pétition de dérogation ou de modification de cette Directive au Parlement Européen. La demande a eu une grande répercussion dans la presse Barcelonaise et, surtout, parmi les eurodéputés catalans, au-delà de leur idéologie.

Le cas de Raya n’est pas isolé. Des plateformes citoyennes comme nosinzapatos.com (pas sans chaussures) démontrent le malaise croissant de la population vis-à-vis de ces normes qui provoquent des situations arbitraires dans le domaine de la sécurité aéronautique. Le fait d’obliger les passagers à se déchausser en est une.

En décembre dernier, l’eurodéputé Ignasi Guardans (Convergència i Unió) a montré son rejet de ce règlement en refusant d’enlever ses chaussures lors d’un contrôle à l’aéroport de Barcelone. À cette occasion, l’homme politique catalan a insisté sur le fait que « les aéroports ne peuvent se transformer en un bastion dans lequel certaines personnes en uniforme peuvent agir de forme arbitraire et sans aucun contrôle ».

Ces deux affaires mettent en évidence le fait que les organes législatifs de la Communauté Européenne et de l’État devraient méditer sur les effets des mesures de lutte contre le terrorisme sur les droits civils. Eh bien, des lois européennes au très controversé Patriot Act américain, il n’y a qu’un pas.

Traduction: Núria Baró